Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Volkswagen Golf (2017) : la patronne

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille

La voiture la plus vendue en Europe arrive en milieu de vie. Si comme à son habitude, Volkswagen est resté frileux en matière de style, l'aspect technique, lui, a fait l'objet d'une grosse mise à jour. La Golf restylée a-t-elle les armes pour conserver son leadership ?  Elements de réponse avec ce premier essai avec le nouveau 1.5 TSi Evo.

Essai vidéo - Volkswagen Golf (2017) : la patronne

En bref

A partir de 19 060 €

Conduite autonome dans les bouchons

Leader du marché des compacts en Europe depuis près de 20 ans, la Golf est comme un phare dans la tempête. Malgré les attaques répétées des Peugeot 308, Opel Astra et Ford Focus, l’allemande reste placide en continuant à séduire près d’un demi millions de clients chaque année sur le Vieux Continent.

Essai vidéo - Volkswagen Golf (2017) : la patronne

Essai vidéo - Volkswagen Golf (2017) : la patronne

 

Au regard des volumes industriels on comprend pourquoi le constructeur joue, une fois de plus, la prudence. Les légères évolutions de cette phase 2 portent sur les boucliers avant et arrière. La signature lumineuse passe au full LED, selon les versions, tout comme les clignotants qui peuvent adopter le « défilement ». La seule excentricité provient du coloris de lancement jaune Kurkuma. En somme, rien ne ressemble plus à une nouvelle Golf qu’une ancienne Golf.

 

Essai vidéo - Volkswagen Golf (2017) : la patronne

 

A bord, c’est presque la révolution comparé aux évolutions extérieures. La Golf reçoit comme ses sœurs et cousines (Volkswagen Passat, Audi A3, etc.) le cockpit virtuel. Il s’agit d’une instrumentation totalement numérique qui regroupe l’instrumentation, la navigation et le multimédia. En parallèle l’écran multimédia évolue. Il devient plus grand selon les niveaux (de 6,5 à 9,2’’) et peut être équipé d’une inédite commande par gestuelle qui permet de piloter plusieurs équipements (son, appels, etc.) d’un geste de la main. Une première sur le marché des compactes, qui sera proposée en option ou sur les finitions haut de gamme. Il s’agit d’un pur gadget qui n’a pour seul intérêt d’assoir la suprématie technologique de la compacte sur la concurrence.

 

Essai vidéo - Volkswagen Golf (2017) : la patronne
Essai vidéo - Volkswagen Golf (2017) : la patronne

 

Autre innovation : le passage comme les petits camarades du groupe à l’instrumentation 100 % numérique. Enfin, toujours au registre du high-tech, l’allemande se dote d’un système conduite semi-autonome dans les embouteillages, de l’aide au remorquage et du stationnement automatique de dernière génération. Des systèmes généralement proposés chez les constructeurs premium ou les catégories supérieures.

Pas de changement en revanche au niveau des aspects pratiques puisque l’allemande dispose d’un des meilleurs rapports espace intérieur/dimensions de la catégorie. Le volume de chargement se place quant à lui dans la moyenne basse avec 380 litres.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,25 m
  • Largeur : 1,79 m
  • Hauteur : 1,45 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 380 l / 1270 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 7 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 0 g/km
  • Bonus : 7000 €
  • Date de commercialisation du modèle : Janvier 2017

* A titre d'exemple pour la version VII (2) 1.5 TSI EVO 150 BLUEMOTION TECHNOLOGY CARAT DSG7 5P.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (15)

Mots clés :

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire