Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Volkswagen Golf 1.5 e-TSi 150 ch : un cru technologique

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

La nouvelle Golf, la huitième génération, inaugure une inédite version micro-hybridée sur le moteur essence le plus puissant (TSI 150 ch). Censée être particulièrement économe, cette technologie tient-elle ses promesses ?

Essai - Volkswagen Golf 1.5 e-TSi 150 ch : un cru technologique

En BREF

8e génération

Berline compacte

Version micro-hybridée inédite

A partir de 33 225 €

Apparue en 1974, la Volkswagen Golf peut être considérée comme une icône de l’industrie automobile. 46 ans après la première génération, c’est au tour de la huitième de faire ses débuts. Comme souvent chez le constructeur allemand, cette nouvelle génération de Golf ne rompt pas avec la précédente surtout sur le plan esthétique. Alors certes, les évolutions sont visibles avec une face avant aplatie, des projecteurs effilés tandis que l’arrière est plus rectiligne avec un coffre abandonnant les courbes. Le profil reste traditionnel pour une Golf et il en est de même des dimensions avec une longueur de 4,28 m soit en légère augmentation par rapport à la Golf 7.

La révolution numérique du détriment de l’ergonomie

Essai - Volkswagen Golf 1.5 e-TSi 150 ch : un cru technologique

Si l’extérieur est dans la lignée de l’ancienne, à l’intérieur, c’est une véritable révolution. La principale nouveauté est le recours massif au numérique. Très horizontale, la planche de bord accueille désormais deux écrans. Celui servant à l'instrumentation mesure 10 pouces et l’autre dédié au multimédia voit sa taille varier entre 8 et 10 pouces suivant la finition. Ce dernier fonctionne comme un téléphone avec des écrans, qui est possible de faire glisser. Il représente le centre névralgique de cette Golf, car il permet tout contrôler et paramétrer.

Essai - Volkswagen Golf 1.5 e-TSi 150 ch : un cru technologique

Si son fonctionnement est fluide et agréable, son maniement demandera toutefois un temps d’adaptation car il est facile de se prendre les pieds dans le tapis. Il faudra se montrer donc vigilant afin de ne pas quitter trop souvent la route des yeux. Autres exemples de cette modernisation : le remplacement des boutons se trouvant à gauche du volant par des touches tactiles et la possibilité d’avoir un affichage tête haute (une option à 740 €).

L’assemblage est de bonne facture. Le choix des matériaux est plus discutable. Très bon sur la partie supérieure mais plus discutable sur la partie basse. On peut toutefois noter un net progrès par rapport aux dernières productions de la marque et notamment au T-Roc par exemple.

Essai - Volkswagen Golf 1.5 e-TSi 150 ch : un cru technologique
Essai - Volkswagen Golf 1.5 e-TSi 150 ch : un cru technologique

380 litres pour le coffre et une habitabilité correcte, la Golf confirme sa vocation de familiale.

Comme souvent chez Volkswagen, les aspects pratiques sont bien conçus ! Les places arrière sont accueillantes pour les passagers mais il faudra composer avec le tunnel de transmission imposant qui pénalise la place centrale. Le volume de chargement avec 380 litres reste stable par rapport à la précédente génération. Une augmentation aurait été la bienvenue sachant qu’une Peugeot 308 fait mieux avec 420 litres par exemple. Petite compensation, les rangements sont nombreux et vastes dans l’habitacle, ce qui facilite le quotidien.

L'écran multimédia est le centre névralgique de la Golf.
L'écran multimédia est le centre névralgique de la Golf.

Lors de la commercialisation de la Golf, deux finitions sont disponibles : Life et Style. C’est justement cette dernière - qui représente le haut de gamme - que nous avons eue pour notre essai. Ainsi, notre modèle disposait de la conduite semi-autonome de niveau 2 rendue possible grâce à la présence du système anti collision, de l’aide au maintien dans la voie et de la reconnaissance des panneaux de signalisation. À cela s'ajoute les projecteurs LED automatiques, les radars de stationnement avant et arrière, les jantes 17 pouces, la climatisation tri zone, la navigation connectée, le siège conducteur électrique et l’innovante technologie Car2X, qui permet la communication entre les véhicules.

Une micro-hybridation transparente

La micro-hybridation est transparente pour le conducteur.
La micro-hybridation est transparente pour le conducteur.

À l'occasion de son lancement, Volkswagen commercialise sa Golf avec trois moteurs : un diesel, le TDI 150 ch , un essence le 130 ch et un essence avec micro-hybridation 48V, le e-TSI 150 ch. Concrètement il s’agit d’un moteur TSI 150 ch classique avec désactivation des cylindres qui est associé à un alterno-démarreur capable de délivrer un peu de boost lors des accélérations et de moins consommer. À l’usage, la micro-hybridation est totalement transparente pour le conducteur puisqu’il sera impossible de rouler en 100% électriques, même quelques mètres.

La huitième génération de Golf adopte les nouveaux leviers de vitesses sans fil.
La huitième génération de Golf adopte les nouveaux leviers de vitesses sans fil.

Avec ses 250 Nm disponible dès les bas régimes, le TSI fait preuve d’une belle souplesse , mais on aurait pu s’attendre à un peu plus de punch au vu de la puissance. Son association avec la boîte DSG à 7 rapports, qui est commandable par un nouveau levier de taille réduite est satisfaisante avec des changements de vitesses fluides mais qui peuvent parfois manquer de dynamisme. Une impression due également aux rapports relativement longs. Il faut noter aussi que la fonction « roue libre » s’actionne régulièrement dès que le conducteur lève le pied de l’accélération et la remise en route du moteur s’effectue dans la plus grande discrétion. Concernant la consommation, nous avons enregistré une moyenne de 7 l/100 km, ce qui est intéressant pour un moteur essence 150 ch boîte automatique.

Essai - Volkswagen Golf 1.5 e-TSi 150 ch : un cru technologique

Lors des précédents essais, nous avons testé des versions avec l’amortissement adaptatif et ses très – trop - nombreux réglages (15 lois) – une option à 1 110 € -, ce n’est pas le cas aujourd’hui. Si le premier dispositif nous avait séduit, nous sommes plus partagés sur l’amortissement mécanique car nous l’avons trouvé relativement ferme en particulier avec des jantes 17 pouces lors du passage des saignées, mais le confort global est quand même bon avec des mouvements de caisse parfaitement maîtrisés. Si le dynamisme est la qualité qui saute aux yeux sur la 308, ce n’est pas le cas de la Golf, qui fait parler avant tout sa polyvalence, son efficacité et donc son homogénéité. C’était le but recherché et c’est donc une réussite.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (NEDC) :

102 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Février 2020

A titre d'exemple pour la version VIII 1.5 ETSI OPF 150 STYLE 1ST DSG7.

1,49 m1,78 m
4,28 m
  •  5 places
  •  381 l / 1237 l

  •  Auto. à 7 rapports
  •  NC

Portfolio (21 photos)

En savoir plus sur : Volkswagen Golf 8

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (109)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

7 litre au 100....

No comment

Par

Rien n'y fait, j'ai vraiment de la peine avec le style de cette nouvelle génération! Cela n'engage que moi... si ça plaît tant mieux pour VW. Au moins VW n'a pas intégré l'écran multimédia à la va-vite comme certaines autres marques.

Par

En réponse à Commandek

Rien n'y fait, j'ai vraiment de la peine avec le style de cette nouvelle génération! Cela n'engage que moi... si ça plaît tant mieux pour VW. Au moins VW n'a pas intégré l'écran multimédia à la va-vite comme certaines autres marques.

Pareil et niveau tarif c 'est pas terrible autant prendre une nouvelle audi A3 voir encore mieux la leon

Par

33 000 balles pour avoir un 1,5 L !!! :brosse:

Le 1,6L Peugeot va finir par passer pour un moteur de gros gamos a force comparé aux rachitiques 1.0l et 1.5 de chez vw...lol

Quitte a se faire enfler autant prendre une BMW série 1, c’est bien mieux a tous les niveaux (sans parler de l’image de marque incomparable entre une VW et une BM... :lol: )

Par

En réponse à JohnAder

7 litre au 100....

No comment

Pour une compacte essence de 150 chevaux c'est bien. C'est nul comparé à un diesel par contre.

Par

En réponse à nicotdi

Pareil et niveau tarif c 'est pas terrible autant prendre une nouvelle audi A3 voir encore mieux la leon

la Léon est mieux que l'A3?

Par

En réponse à JohnAder

7 litre au 100....

No comment

Et en plus avec l'aide d'une micro hybridation transparente...(Ah ca oui, pour le coup elle est transparente...Surtout au niveau du gain.)

Par

En fait cette golf c'est un peu comme les dernières allemandes : elle sont très en avance sur leurs design,

Au début je n'aimais pas cette golf 8 mais au final je commence à m'y faire !

Seulement avec ces jantes, c'est vraiment pas possible, ça ne va pas avec le reste de la voiture.

J'attend de voir l'essai de poa également pour voir ce qu'ils en penseront :bien:

Par

Comme d'habitude ils ont le bien lourd chez Cara !

AutoPlus a enregistré une conso moyenne de 6,1 l / 100 km !!!

Quoiqu'il en soit payer 2000 € de plus pour gagner 0,6 l / 100 avec un SP95 à 1,40 € il faudra donc 235 000 kms pour que ce soit rentable !!!

Pour résumer cette technologie fonctionne bien mais le surcoût est trop élevé par rapport à la version normale TSI. :bah:

Par

En réponse à JohnAder

7 litre au 100....

No comment

Testé chez AutoPlus : 6,1 l ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire