Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

Dans Pratique / Conseils d'achat

Sur les six premiers mois de l'année, sur un marché de la voiture neuve toutefois fortement bouleversé pour les raisons que vous connaissez, le Peugeot 2008 deuxième du nom, sorti en fin d'année dernière, semble prendre l'ascendant sur le Renault Captur, son rival de toujours pourtant renouvelé en même temps. Le Sochalien se retrouve ainsi le SUV le plus vendu dans l'Hexagone. Comment expliquer un tel succès ? C'est ce qu'on va vous dire aujourd'hui dans cet essai XXL.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

Note

des propriétaires

Contrairement à son rival au losange, impossible de confondre le nouveau Peugeot 2008 avec l'ancien. Ce dernier semblait surtout être une 208 SW surélevée mais son descendant ressemble beaucoup plus à un 3008 en réduction avec ses roues de grand diamètre, sa calandre pour le moins massive et verticale et sa ligne de caisse particulièrement haute. Peu de rondeurs, l'ensemble est surtout composé de lignes brisées qui lui donnent un aspect bien plus costaud. Si l'on retrouve des points communs avec le reste de la famille au lion comme les feux de jour verticaux, il se distingue dans le même temps avec un original traitement de ses flancs, avec des formes triangulaires sur les portes avant et arrière. Au final, c'est suffisamment original pour lui donner un charme particulier sans pour autant paraître excessif.

Comme pour la 208 dont le jaune Faro est la seule teinte gratuite disponible, le 2008, lui, offre l'orange Fusion pourtant métallisé et qui devrait donc être normalement facturé 550 €. Une méthode intelligente pour Peugeot qui pousse ainsi la clientèle à opter pour une peinture permettant de le distinguer de loin dans le trafic, ce qui est une bonne source de publicité. Pour une teinte opaque blanc Banquise ou noir Onyx, il vous en coûtera sinon 200 €, tandis que 750 € supplémentaires seront nécessaires pour une peinture nacrée comme le très beau bleu Vertigo.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir
Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

Les triangles sur les flancs du 2008 sont des détails esthétiques extrêmement intéressants.

Du côté des jantes, chaque finition a droit à son modèle : tôle en 16 pouces avec enjoliveurs pour le niveau Active, alliage en 17 pouces en finition Allure et GT Line, et alliage en 18 pouces pour la finition GT.

A l'avant

Une fois installé à l'avant, on retrouve la planche de bord de la 208 quasiment copiée/collée, avec donc l'instrumentation au-dessus du petit volant, ou High Cockpit comme l'appelle Peugeot, avec un combiné numérique à effet 3D comme c'est le cas à partir de la finition Allure, et un grand écran central de 10 pouces légèrement orienté vers le conducteur à partir de la finition GT Line.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

La configuration typique des Peugeot modernes : soit on adore, soit on déteste.

Cette disposition particulière continue de faire débat entre ceux qui adorent et ceux qui détestent mais cela dépendra avant tout fortement de votre position de conduite plus que de votre morphologie puisque la colonne de direction aux réglages amples en profondeur comme en hauteur permet de trouver un bon compromis entre confort et visibilité de l'instrumentation.

Pour la finition, cela manque encore un peu d'homogénéité : pas grand-chose à redire de la planche de bord mais certains plastiques, notamment au niveau des contre-portes, détonnent un peu.

A l'arrière

L'habitabilité arrière est dans la bonne moyenne de la catégorie et bien meilleure au niveau des genoux que la 208, grâce à un empattement plus long de 65 mm, mais aussi au niveau de la tête, grâce à une ligne de toit bien plus horizontale.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

L'habitabilité arrière du 2008 se trouve dans la moyenne de la catégorie.

Le coffre

434 litres de volumes de coffre en configuration 5 places, c'est bien mais pas exceptionnel non plus dans la catégorie, et le 2008 se passe de plus de la banquette arrière coulissante particulièrement pratique dont est doté son rival le Renault Captur. Basculez le dossier et vous obtenez alors 1 496 litres bien plus respectables, avec un plancher plat si vous vous donnez la peine d'enlever les appuie-têtes.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir
Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

Le coffre du 2008 offre de 434 à 1 496 litres, ce qui n'est pas extraordinaire.

Tous les niveaux de finition

Active, à partir de 21 500 €

Il y a quatre niveaux de finition pour ce 2008 et l'entrée de gamme fait l'impasse sur l'habituel Like chez Peugeot pour commencer directement avec Active à partir de 21 500 €, disponible avec toutes les motorisations à l'exception du Puretech 155 et du BlueHDI 130. Il se montre déjà particulièrement complet avec notamment les feux à LED, le maintien dans la voie, la lecture des panneaux, le radar de recul, la climatisation manuelle, les rétroviseurs électriques et le système multimédia avec écran de 7 pouces.

Allure, à partir de 23 600 €

Sans doute la plus intéressante, la finition Allure, accessible à partir de 23 600 € et disponible avec tous les moteurs à l'exception du Puretech 155, ajoute le frein à main électrique, les jantes de 17 pouces, la climatisation automatique, la caméra de recul, le démarrage mains libres, l'instrumentation numérique 3D, les rétroviseurs rabattables électriquement et la sellerie mixte.

GT Line, à partir de 27 600 €

À partir de la finition GT Line disponible à partir de 27 600 € avec toutes les motorisations sauf PureTech 100 et 155, le 2008 prend une apparence plus sportive avec des éléments esthétiques extérieurs spécifiques, des projecteurs Full LED, le radar de parking avant, des antibrouillards avec fonction Cornering, des vitres latérales et arrière surteintées et une navigation 3D sur écran de 10 pouces.

GT, à partir de 32 900 €

Enfin, le haut de gamme est incarné par la finition GT à partir de 32 900 € et disponible avec les motorisations PureTech 155 et électrique. Elle intègre de série le régulateur de vitesse de niveau 2, l'alerte d'angles morts, les jantes de 18 pouces, l'accès et le démarrage sans clé ainsi qu'une sellerie mixte alcantara/TEP.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

Les options

Parmi les options, on trouve l'Advanced Grip Control contre 200 €, un antipatinage permettant une adhérence améliorée en dehors du bitume, l'aide au parking automatisé à 360 € la finition GT Line, le toit panoramique à 1 000 €, le pack Cuir à 1 600 € comprenant aussi le siège conducteur à réglages électriques et massant, ainsi que la recharge de smartphone par induction à 100 €.

Toutes les motorisations

Carburant Type de motorisation et lien des essais Prix (à partir de)
 Essence PureTech 100 BM6 21 500 €
  PureTech 130 BM6 23 300 €
  PureTech 130 EAT8 25 300 €
  PureTech 155 EAT8 32 900 €
 Diesel BlueHDI 100 BM6 23 100 €
  BlueHDI 130 EAT8 28 700 €
 Electrique 136 ch / 50 kWh 37 100 €

Six motorisations sont proposées en commençant côté essence avec le Puretech 100, l'entrée de gamme accessible à partir de 21 500 €. Avec 100 ch et 205 Nm, il offre déjà des performances satisfaisantes lui permettant non seulement d'être à l'aise en ville mais aussi globalement en dehors. Cependant, son appétit peut être un peu trop marqué à cause des nombreuses relances nécessaires pour garder un rythme de progression appréciable et on ne peut malheureusement pas lui associer une transmission automatisée.

Ce n'est pas le cas du Puretech 130 qui laisse le choix entre boîtes de vitesses manuelle à six rapports et automatique à huit rapports et on tient sans aucun doute ici le meilleur compromis de la gamme du 2008, disponible à partir de 23 300 €. Avec 130 ch et 230 Nm, il offre en effet une vivacité qui le rend parfaitement polyvalent sur tous les types de route, tout en se montrant étonnamment un peu plus sobre que le Puretech 100, en demeurant dans les 7 litres de moyenne.

Le haut de gamme essence est incarné par le Puretech 155 disponible en une seule finition, GT, contre 32 900 €. Avec 155 ch et 240 Nm sous le pied droit et une boîte automatique de série pour déplacer à peine plus de 1 205 kg, il offre des reprises expéditives, avec un 80 à 120 km/h en 5,2 s. Une version un peu turbulente donc mais qui fait payer ses prestations avec une consommation moyenne au-delà des 8 litres.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

Et si un appétit mesuré fait partie des premières lignes de votre cahier des charges, Peugeot propose deux versions diesel, à commencer par le BlueHDI 100, qui s'échange contre un minimum de 23 100 €. Avec 100 ch et 250 Nm, il offre des performances satisfaisantes tant en accélérations qu'en reprises, et restera fermement autour des 5l/100 km de moyenne.

Le BlueHDI 130, avec ses 130 ch et ses 300 Nm, se montre peut-être un peu plus vigoureux mais pas suffisamment pour justifier l'écart de prix de 3 500 € avec le talentueux BlueHDI 100. Son plus grand intérêt au final est la possibilité d'avoir une transmission automatisée dont ne peut pas bénéficier son petit frère.

Enfin, le 2008 existe en version exclusivement électrique, le e-2008, une première pour le petit SUV de Peugeot. Performant et efficient, on peut s'approcher des 300 km réels d'une traite et il peut être rechargé à 80 % en 30 minutes sur une borne rapide. Il faudra cependant débourser un minimum de 37 100 € pour en devenir propriétaire.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir
Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

Esthétiquement, pas grand chose ne distingue la e-2008 de ses soeurs thermiques.

Conduite

Ville

Si la planche de bord est un transfuge de la 208, les impressions de conduite sont bien différentes, surtout en ville et en manœuvre, et pas forcément dans le bon sens. Le capot haut et les surfaces vitrées réduites donnent en effet l'impression que le 2008 est bien plus imposant qu'il ne l'est vraiment. Heureusement, la batterie de caméras et de détecteurs de proximité, ainsi que sa direction rapide bien mise en valeur par le petit volant, sont là pour vous donner un coup de main bienvenu.

Route

Sur le réseau secondaire, le 2008 se rattrape en démontrant dès les premiers virages qu'il est digne de porter le blason Peugeot. Il a beau avoir la silhouette haute des SUV, les mouvements de caisse sont minimes et il fait preuve d'un dynamisme réjouissant bien mis en valeur encore une fois par l'excellente direction. Et tout ceci sans oublier le confort malgré les grosses jantes de notre modèle d'essai, un tour de force auquel est habituée la marque au lion.

Autoroute

Une fois arrivé sur l'autoroute, le 2008 montre qu'il peut être un très bon compagnon de voyage. Certes, on a quelques bruits d'air à 130 km/h, mais l'insonorisation est sinon satisfaisante et la tenue de cap sans faille, ce qui promet des départs en vacances familiaux sous les meilleurs auspices.

Essai XXL - Peugeot 2008 : tout ce qu'il faut savoir

La concurrence

Au niveau de la concurrence, le 2008 évolue sans aucun doute dans la catégorie automobile la plus fournie qui existe, avec de très nombreux grands talents, comme le Renault Captur ou le Ford Puma. Le Peugeot fait sans aucun doute partie des références de la catégorie au niveau des prestations routières par son dynamisme et son confort ainsi que pour le soin particulier apporté à son habitacle mais il reste globalement dans la moyenne, sans plus, en matière d'habitabilité et de volume de coffre.  Et surtout, il fait payer très cher ses services, la marque voulant désormais se situer entre les généralistes et les premiums.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2
de la version la plus écologique de : Peugeot 2008

97 g/km

Début de commercialisation du modèle :
Peugeot 2008 (2e Generation)

Juin 2019

Portfolio (22 photos)

En savoir plus sur : Peugeot 2008 (2e Generation)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (92)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

0.2 points de différence entre le 2008 et le Captur au cumul janvier/juin 2020.: l'avantage pour la Peugeot, pas flagrant, s'amenuise mois après mois.

Par

En réponse à gignac31

Commentaire supprimé.

Tu as raison, le 2008 est plus homogène que la 208 qui elle est bien larguée en ventes et en prestations par la CLIO. Comme quoi, Peugeot, en ne se croyant pas plus fort que ce qu'il est peut réussir.

Par

Décidément, j'ai du mal avec ces nouveaux Peugeot. Le captur est bien plus réussi pour moi. Je sais que c'est subjectif, mais le 2008 ne donne vraiment pas envie, comme le ds3 crossback. Trop de formes tarabiscotees et de paraître, à un prix élevé pour un 3 cylindres.

Par

selon les chiffres officilles le captur est légèrement devant le 2008, donc a quand un essaie XXL du Captur ? hihihi

Par

En en croisant plusieurs dans la rue je trouve qu'il a vraiment braucoup de prestance.. mais seulement en haute gamme.

Sans les crorcs leds.. il perd tout de suite de son élégance.

Autre chose selon la couleur il est plus au moins appréciable..

Pour ma part, le must sera une version gt line hdi, en blanc..

Par

En réponse à Kollaig

Décidément, j'ai du mal avec ces nouveaux Peugeot. Le captur est bien plus réussi pour moi. Je sais que c'est subjectif, mais le 2008 ne donne vraiment pas envie, comme le ds3 crossback. Trop de formes tarabiscotees et de paraître, à un prix élevé pour un 3 cylindres.

J'ai peur de voir comment il va viellir..

Pour ma part, l'oppel mokka semble le meilleir choix

Par

"le Peugeot 2008 deuxième du nom, sorti en fin d'année dernière, semble prendre l'ascendant sur le Renault Captur, son rival de toujours pourtant renouvelé en même temps. Le Sochalien se retrouve ainsi le SUV le plus vendu dans l'Hexagone."

Il chipe probablement des ventes au 3008, surtout en France. Après, mieux vaudra compter les points en fin d'année prochaine car avec ses versions hybrides, le Captur a toutes les chances de passer devant (s'il ne l'est pas déjà en Europe ?).

Par

En réponse à BigL

"le Peugeot 2008 deuxième du nom, sorti en fin d'année dernière, semble prendre l'ascendant sur le Renault Captur, son rival de toujours pourtant renouvelé en même temps. Le Sochalien se retrouve ainsi le SUV le plus vendu dans l'Hexagone."

Il chipe probablement des ventes au 3008, surtout en France. Après, mieux vaudra compter les points en fin d'année prochaine car avec ses versions hybrides, le Captur a toutes les chances de passer devant (s'il ne l'est pas déjà en Europe ?).

le captur est déja devant le 2008 en europe, et assez nettement mème, l'écart est encore plus grand entre clio et 208

Par

Il est vraiment cher, je crois même qu'il est plus cher que le T Cross et le Captur.

Il y a des gens qui critique le design plutôt Cubique mais pratique du T Cross alors que ce 2008, c'est une face avant Goldorak avec des dents de morse et un profil d'armoire normande.

C'est pas beau du tout, autant le 3008 et la 208 ne sont pas mauvais niveaux design autant lui, il est pas regardable.

Par

C'est moi ou l'instrumentation 3D semble avoir un gros lag dans la vidéo ? On dirait qu'elle montre déjà un petit manque de fluidité...

Bref, sinon l'offre globale du 2008 reste variée et convaincante mais chère dans l'ensemble. Et je crains que son design très "tranché" finisse pas vraiment se démoder.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire