Publi info

Lexus UX : les premières images en direct de l'essai + nos premières impressions de conduite

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

Lexus agrandit par le bas sa gamme de SUV. Après les gros RX et NX, voici que débarque le compact UX. Il va venir batailler avec les BMW X1, Mercedes GLA et Audi Q3. Retrouvez ci-dessous les premières images de cette nouveauté japonaise en direct de Barcelone.

Lexus UX : les premières images en direct de l'essai + nos premières impressions de conduite

Lexus, émanation premium du constructeur japonais Toyota, est LE spécialiste du SUV hybride. Toute sa gamme est d'ailleurs électrifiée, au passage, ce qui en fait à l'heure actuelle le seul constructeur distribué en France dont tous les modèles existent en hybride.

Lexus UX : les premières images en direct de l'essai + nos premières impressions de conduite

Après avoir commercialisé les RX et NX, deux gros SUV routiers et familiaux, le japonais élargit son offre par le bas, et propose aujourd'hui l'UX, pour "Urban Crossover". Mais avec ses 4,49 m, l'UX n'a rien d'urbain dans l'âme, c'est un modèle compact, équivalent au X1 chez BMW ou Q3 chez Audi. Il bataillera aussi avec les Mini Countryman, Mercedes GLA et Volvo XC40.

 Les premières images de l'essai du Lexus UX en direct

 Vidéo tournée en direct le 19 février 2019 - Replay ci-dessus.

Esthétiquement, on peut dire qu'il ne laissera certainement pas indifférent. Certains s'extasieront, d'autres auront des haut-le-cœur, mais personne ne dira qu'il passe inaperçu. Les lignes sont taillées à la serpe, les optiques effilées, les passages de roues abandonnent l'arrondi pour des angles peu habituels dans le paysage.

Lexus UX : les premières images en direct de l'essai + nos premières impressions de conduite

Et si l'intérieur est plus consensuel, on retrouve tout de même une ergonomie a priori très particulière, typique de Lexus, dont le leitmotiv est définitivement de se montrer différent. Nous verrons lors de l'essai si c'est convaincant à l'utilisation.

Sous le capot, on retrouvera un quatre cylindres hybride de 184 ch, dont la Toyota Corolla, récemment essayée sur Caradisiac, a eu la primeur. Les rejets de CO2 mini sont annoncés à 94 grammes/km, ce qui lui évite tout malus.

Enfin, les tarifs débuteront à 36 490 € en version 2 roues motrices en entrée de gamme.

 

Nos premières impressions de conduite

Elles sont bonnes, très bonnes. On va commencer par évacuer un point qui revient souvent au sujet des hybrides : la boîte CVT à train épicycloïdal. Oui, elle mouline encore, et sur les petites routes de montagne, que nous avons empruntées sur une portion de notre essai, elle a encore pour défaut de faire donner de la voix au 4 cylindres. Ce n'est pas son terrain de prédilection.

Mais (car il y a un "mais"), il faut reconnaître que le phénomène est beaucoup moins prononcé que sur les anciennes générations de groupe motopropulseur HSD (comprenez hybride de chez Toyota). En réalité, le bruit du moteur est bien mieux corrélé désormais à la sensation d'accélération. On enfonce la pédale, ça accélère, on l'enfonce plus loin, ça accélère plus fort. C'est plus naturel. Et si l'on sort de cette situation bien particulière qu'est la route de montagne , qui plus est abordée à rythme soutenu, le fonctionnement du groupe hybride apparaît comme tout à fait feutré. De plus, la très bonne isolation phonique de l'UX le rend, dans, la plupart des situations de conduite, presque inaudible. Et à vitesse stabilisée, il règne un silence de cathédrale à bord, y compris au-delà des allures légales. Un très bon point.

Les performances ne sont pas non plus ridicules. Le 0 à 100 en 8,5 secondes est tout à fait crédible, les relances sont vigoureuses. On a 184 ch, et ils semblent tous là, ce qui était loin d'être le cas avec les hybrides précédents, qui donnait la sensation d'avoir perdu des chevaux en route.

Côté châssis, l'UX est également une très bonne surprise. Bien suspendu, il filtre à merveille les irrégularités de la route, tout en gardant un très bon maintien de caisse. Même les grosses ondulations sont bien gérées, aussi bien en compression qu'en détente. Et la filtration des bruits de roulement est de haut niveau. La direction est également précise et suffisamment informative pour qu'on lui donne un bon point aussi. RAS côté freinage même si l'endurance ne semble pas exceptionnelle.

Par contre, le train avant devient de plus en plus lourd au fur et à mesure que le rythme s'accélère. Et l'UX se montre alors volontiers sous-vireur. Une tendance à tirer tout droit rattrapée par un ESP assez intrusif et violent. Mais il faut déjà y aller pour voir apparaître ce phénomène...

L'UX tient de plus ses promesses niveau consommation. Les chiffres officiels sont bien sûr difficilement atteignables (4,1 litres en mixte), mais sur route on peut rester sous les 5,5 litres, les parcours autoroutiers tourneront autour de 6,5 litres. Et dépasser les 8 litres semble compliqué. Nous avons fait trop peu de ville pure pour arriver à un constat fiable par contre.

Au global, une excellente synthèse, donc, plaisante à mener, dotée d'un agrément de conduite dans le haut du panier, y compris parmi la concurrence premium.

Lexus UX : les premières images en direct de l'essai + nos premières impressions de conduite

 

 

En savoir plus sur : Lexus Ux

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (136)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bon, je sais qu'on aura droit au sempiternel "bon véhicule, dommage que la boite cvt mouline...". Mais bon, je vois que Toyota et Lexus, vont faire l'actualité en cette année 2019 avec l'enchaînement de sortie de nouveaux modèles. A noter quand même qu'on les retrouve régulièrement à la 1ère et 2ème place (en tous cas dans les 3 premières places) des classements internationaux des constructeurs les plus fiables.

Par

Quid du coffre

Tout petit apparemment

Par

En réponse à Alf-exis

Quid du coffre

Tout petit apparemment

inversement proportionnel à la calandre.

Par

En réponse à FREDOLIXUS

Bon, je sais qu'on aura droit au sempiternel "bon véhicule, dommage que la boite cvt mouline...". Mais bon, je vois que Toyota et Lexus, vont faire l'actualité en cette année 2019 avec l'enchaînement de sortie de nouveaux modèles. A noter quand même qu'on les retrouve régulièrement à la 1ère et 2ème place (en tous cas dans les 3 premières places) des classements internationaux des constructeurs les plus fiables.

Logiquement on devrait avoir un commentaire équivalent à l'IS :blague::

"Clairement, s'il s'agit d'exploiter les capacités du châssis, on sera loin du compte. Les 223 ch au cumul du thermique et de l'électrique sont un peu jeunes pour aller chercher les limites. D'autant qu'ils semblent ne pas tous se trouver sous la pédale de droite. Le 0 à 100 km/h effacé en 8,3 secondes prouve surtout que ce ne sont pas les performances qui ont été privilégiées. Par rapport à la puissance, elles sont tout simplement très quelconques, et les blocs essence ou diesel concurrents, même moins puissants (190 ch), font mieux (une Série 3 320 d pointe à 233 km/h et 7,4 s pour le 0 à 100 km/h). La vitesse maxi est même bridée à 200 km/h.

Par contre l'agrément est bel et bien au rendez-vous. Bien sûr, comme avec toutes les motorisations hybrides à transmission continue, mettre le pied au plancher fait monter le moteur dans les tours, et entraîne un désagréable bruit de moulinette. Mais l'IS étant remarquablement insonorisée, ce phénomène est contenu, et l'aggression auditive celle d'un miaulement de chaton, on aura vu pire."

Même si le moteur est celui de la corolla.

Par

En réponse à Alf-exis

Quid du coffre

Tout petit apparemment

C'est ce qui va le tuer :bah:

Mon collègue allait l'acheter puis a cause du coffre il s'est rabattu sur le NX

Par

En réponse à TeamGreen74

inversement proportionnel à la calandre.

Effectivement, pas fan de l'évolution du style Lexus, avant c'était discret et ça m'allait bien... :bah:

Après il faut de tout pour faire un monde, et vu la cible de ce type de petit SUV premium, le style plus exacerbé n'est pas déconnant face aux concurrents. :jap:

Par

Quelle horreur cette calandre!

On dirait un chasse neige...

Par

En réponse à PLexus sol-air

Effectivement, pas fan de l'évolution du style Lexus, avant c'était discret et ça m'allait bien... :bah:

Après il faut de tout pour faire un monde, et vu la cible de ce type de petit SUV premium, le style plus exacerbé n'est pas déconnant face aux concurrents. :jap:

ça passe plutôt bien sur le LC et la LS. En revanche, il est vrai que ce n'est pas très beau sur les SUV.

Celui-ci ne dérogera pas à la règle.

Par

Beaucoup plus jolie et fiable que les horreurs du groupe VAG. :bien:

Par

quel différence de poids par rapport à la corolla qui s'en sort bien dynamiquement ?

"Si on hausse le ton, ce qu'on est en droit de faire dans une voiture de 180 ch (dans le respect du code de la route évidemment), la Corolla fait preuve d'un dynamisme dont aucune Auris n'était capable, avec un train avant précis et une agilité remarquable. Le punch est bien là, avec un 0 à 100 km/h effectué en un très respectable 8,1 s. La transmission eCVT a tendance d'habitude à « manger » la puissance, ce qui donne des accélérations qui ne sont pas en rapport, mais pas ici. Loin de là, puisqu'une Ford Focus SW 1.5 EcoBoost 182 BVA8 réalise le même exercice en 8,5 s."

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire