Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai Hyundai Kona CRDi 115 : point de suspensions

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Le Hyundai Kona reçoit, après un an de carrière, le renfort de motorisations diesels. Le SUV coréen s’offre en effet les services du nouveau quatre cylindres 1.6 proposé en deux niveaux de puissance (115 et 136 ch), neutre au malus et compatible avec la boîte à double embrayage et la transmission intégrale. Essai de la version 115 ch.

Essai Hyundai Kona CRDi 115 : point de suspensions

En bref 

A partir de 23 500 €

Neutre au malus

2 roues motrices

C’est devenu une coutume. Dans un contexte défavorable au diesel, les constructeurs lancent leurs nouveautés d’abord en essence et introduisent, en catimini, les moteurs fonctionnant au gasoil quelques mois plus tard. Hyundai procède donc comme ses petits camarades pour enrichir l’offre commerciale de son nouveau SUV urbain, le Kona. Preuve que le diesel a encore un intérêt financier pour les deux parties.

La firme coréenne a introduit entre les essieux de son SUV le nouveau moteur diesel « U3 », conçu en collaboration avec Kia, qui répond aux prochaines normes Euro 6d TEMP (entrée en vigueur septembre 2019), grâce à l’emploi d’un SCR, système de réduction catalytique sélective, ce qui signifie qu’il est équipé d’un réservoir d’AdBlue, qu’il faut périodiquement remplir.

Essai Hyundai Kona CRDi 115 : point de suspensions

Ce 1.6 CRDi se présente en deux niveaux de puissance. La première 115 ch est en traction et se contente d'une boîte manuelle alors que la seconde (136 ch) s’associe obligatoirement à la boîte à double embrayage (DCT7) et peut en option, bénéficier de la transmission intégrale. C’est au volant de la version 115 ch que nous avons réalisé ce test. Ce n’est pas le moteur plus énergique du plateau mais il convient à la tâche en délivrant des accélérations et des reprises convenables sans trop passer souvent à la pompe, avec une moyenne de 5,7 l/100 km relevée sur un parcours mixte. Il est en réalité pénalisé par le surpoids de la caisse qui affiche près de 1 400 kg sur la balance. C’est en moyenne 150 kg de plus que ses petits camarades que sont les Renault Captur ou Seat Arona.

L’agrément est en revanche bien meilleur qu’auparavant avec davantage de souplesse et de discrétion. La boîte mécanique à 6 rapports privilégie quant à elle l’efficience avec un étagement long. Les émissions de CO2 restent donc maîtrisées avec un taux homologué à 109 g/km, ce qui place le coréen dans la zone neutre du bonus/malus même en 2019. En contrepartie, il faudra jongler avec les rapports pour trouver le couple maxi et assurer les dépassements.

Le châssis du Kona est étonnamment ferme. Le constructeur a souhaité renforcer le dynamisme de son SUV avec un bon maintien de caisse, quitte à faire l’impasse sur le confort. La détente des suspensions est sèche et se répercute dans les lombaires des occupants, même avec des jantes de 17’’ équipées de pneus à flancs larges. On n’ose pas imaginer le niveau de confort avec les jantes 18’’ chaussées de pneus taille basse.

Essai Hyundai Kona CRDi 115 : point de suspensions

Le CRDi 115 est proposé en deux roues motrices à partir de 23 500 € en finition de base Intuitive. Un prix légèrement plus salé que la concurrence. Notre version d’essai, milieu de gamme « Creative », est proposée à 25 600 €. La dotation se montre conséquente avec de série l’affichage tête haute, le chargeur à induction, l’accès mains libres, l’assistance au maintien de voie, l’aide au stationnement arrière, la caméra de recul, la connexion CarPlay et Android Auto, etc.

Essai Hyundai Kona CRDi 115 : point de suspensions
Essai Hyundai Kona CRDi 115 : point de suspensions

 

Si le Kona mise sur l’excentricité en dehors avec notamment une face avant à double étage (comme chez Citroën), des galbes marqués et des protections en plastique brut, l’habitacle, lui, rentre dans le rang. L’atmosphère est sérieuse voire austère mais la qualité renvoyée au client européen est flatteuse. Le système multimédia compatible Carplay et Android est simple d’utilisation et plutôt performant. On ne peut en dire autant de la sono « Krell » composée de 5 haut-parleurs, 2 tweeters, subwoofer avec ampli, dont on cherche encore le côté premium.

Essai Hyundai Kona CRDi 115 : point de suspensions
Essai Hyundai Kona CRDi 115 : point de suspensions

 

A vivre, le Hyundai Kona est un élève moyen qui offre un espace correct à l'arrière malheureusement entravé par le tunnel de transmission conçu pour les versions 4x4. Son volume de coffre se place aussi sous la moyenne du marché avec 361 litres. Toutefois, il est l’un des rares à proposer une vraie roue de secours.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,16 m
  • Largeur : 1,80 m
  • Hauteur : 1,56 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 361 l / 1143 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 109 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Avril 2018

* pour la version 1.6 CRDI 115 CREATIVE.

Photos (25)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire