Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Peugeot e-208 (2022) : des petites évolutions pour plus d'autonomie

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Olivier Pagès

Après trois ans de carrière, la Peugeot e-208 reçoit de légères modifications mécaniques lui permettant d’augmenter son agrément et surtout son autonomie. Mission accomplie ?

Essai - Peugeot e-208 (2022) : des petites évolutions pour plus d'autonomie

 EN BREF

Citadine électrique

V2 de la e-208

Plus d’autonomie

A partir de 33 000 €

Apparue en 2019, la seconde génération de Peugeot 208 s’est très vite imposée comme la meilleure vente de la catégorie des citadines et, mieux elle est même devenue le modèle le plus vendu en France sur les huit premiers mois de l’année. Elle devance des vieilles connaissances, à savoir la Renault Clio et la Dacia Sandero. Viennent ensuite les Peugeot 2008 et Renault Captur pour clôturer le Top 5.

Le succès est au rendez-vous et l’avenir paraît donc au beau fixe pour cette 208, d’autant plus que cet engouement touche toutes les versions, même l’électrique. Ainsi, la e-208 est le véhicule électrique la plus écoulée dans l’Hexagone devant la Fiat 500 et la Dacia Spring. Tous les signaux sont par conséquent au vert. Toutefois, Peugeot ne reste pas immobile et a apporté quelques retouches à sa citadine. Attention, ces dernières ne sont pas esthétiques, mais purement mécaniques.

Essai - Peugeot e-208 (2022) : des petites évolutions pour plus d'autonomie
Essai - Peugeot e-208 (2022) : des petites évolutions pour plus d'autonomie

La 208 ne manque pas de personnalité comme en attestent les feux de jour verticaux ou la large calandre pouvant reprendre la couleur de la caisse.

Cette 208 conserve son style bien à elle, qui a fait mouche auprès de la clientèle avec sa large calandre pouvant reprendre la couleur de la carrosserie et ses feux de jour verticaux qui ceinturent la face avant, qui lui permettent de revendiquer une forte personnalité. Et contrairement à d’autres constructeurs, Peugeot a préféré de ne pas différencier les motorisations : électriques et thermiques ont exactement le même look si ce n’est certains détails comme les logos sur le montant arrière, le coffre et l’absence de sortie d’échappement.

La présentation de la 208 est toujours aussi décalée par rapport aux autres productions du marché.
La présentation de la 208 est toujours aussi décalée par rapport aux autres productions du marché.

À l’intérieur, lors de sa sortie, la 208 avait fait sensation avec son intérieur et son i-cockpit composé d’un petit volant, d’un écran multimédia légèrement orienté vers le conducteur et d’une instrumentation numérique haute. Elle n’est pas présente sur toutes les finitions. Notre modèle d’essai en finition « Allure » n’en était pas équipée, mais la lisibilité reste bonne. Il faut toutefois signaler que la position de conduite ne fait pas consensus auprès de tous les gabarits.

Essai - Peugeot e-208 (2022) : des petites évolutions pour plus d'autonomie
Essai - Peugeot e-208 (2022) : des petites évolutions pour plus d'autonomie

Le coffre et l'habitabilité arrière ne sont pes points forts de cette e-208 face à la concurrence.

Les aspects pratiques sont dans la moyenne basse de la catégorie puisque deux adultes peuvent prendre place à bord. Le volume de chargement est limité avec seulement 265 litres.

La e-208 est animée par un moteur délivrant de 109 à 136 ch selon le mode de conduite choisi et pourvu d’un couple atteignant 260 Nm. Il est alimenté par des batteries lithium ion d'une capacité totale de 50 kWh. Lors de son début de carrière, l’autonomie annoncée était de 340 km selon la norme WLTP. Pour ce qui est du temps de recharge, Peugeot annonce 16 heures à 3,7 kW et de 7 heures 30 minutes avec les 7,4 kW monophasés délivrés par les Wallbox les plus courantes. La 208 est capable d’accepter des charges rapides pouvant aller jusqu’à 100 kW avec 30 minutes pour récupérer 0 à 80 % de l’autonomie. Enfin, concernant les performances, la e-208 était donnée pour 8,1 s pour un 0 à 100 km/h.

Les évolutions sont principalement techniques.
Les évolutions sont principalement techniques.

C’est justement au niveau de certains de ces critères que Peugeot a œuvré. Ainsi, le constructeur a travaillé sur le rapport de démultiplication du réducteur en l’allongeant afin de diminuer la consommation. Un capteur d’hygrométrie a été installé afin de piloter plus efficacement le chauffage et la climatisation. Enfin, des pneumatiques plus efficients ont été retenus. Concrètement, grâce à ces changements, l’autonomie globale gagne 22 km en passant de 340 à 362 km en usage normal. En hiver, la différence est encore plus importante puisqu’elle peut atteindre les 40 km. Que des points positifs sauf que les modifications apportées ont aussi des répercussions sur la tonicité de cette e-208 qui perd 0,8s sur l’exercice du 0 à 100 km/h. Rien de très grave en soi puisque la française l’abat tout de même en moins de 9s. On reste sur des chronos plus que satisfaisants pour une citadine pour laquelle la performance n’est pas le premier critère d’achat. D’autant plus que cela est quasi imperceptible pour le conducteur. Il faut dire que cette e-208 demeure toujours aussi agréable à mener. C’est d’ailleurs l’une des électriques les plus sympas à conduire du marché avec un comportement quasi identique à celui d’une thermique avec une direction précise et informative, une caisse bien tenue même quand le rythme augmente tout en conservant un bon confort. Le seul reproche porte sur le ressenti de la pédale de frein qui n’est pas très naturel.

Essai - Peugeot e-208 (2022) : des petites évolutions pour plus d'autonomie

Même si c’est le mode sport qui permet de bénéficier de la puissance maximale de 136 ch et 260 Nm, c’est avec le « normal » qui propose 100 ch, que nous avons effectué notre test. Largement suffisant pour un usage quotidien et c’est justement dans ces conditions que nous avons pu nous rendre compte que les améliorations réalisées avaient des conséquences réelles sur l’autonomie. Ainsi, nous avons enregistré une moyenne de 14 kWh/100 km. Un excellent score sachant que nous n'avons pas cherché à faire de l’écoconduite avec par exemple une climatisation toujours en fonctionnement. De quoi parcourir aux environs des 357 km, soit très proche de l’autonomie officielle. Statu quo en ce qui concerne les capacités de recharge ou la régénération puisque cette e-208 est toujours dotée d’un système de freinage renforcé.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,05 m
  • Largeur : 1,74 m
  • Hauteur : 1,43 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 265 l / 309 l
  • Boite de vitesse : NC
  • Carburant : Electrique
  • Taux d'émission de CO2 : NC
  • Bonus : NC
  • Date de commercialisation du modèle : Juin 2019

* pour la version II ELECTRIQUE ALLURE PACK MY21.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (21)

En savoir plus sur : Peugeot E-208 (2e Generation)

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Achetez votre Peugeot 208

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire