Publi info
 

Essai vidéo - Jaguar XF 2 Sportbrake (2018) : break de classe

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Concentrée sur son offensive SUV, la marque britannique ne comptait plus le moindre break dans son catalogue jusqu’à aujourd’hui, avec l’arrivée de la XF Sportbrake. Cette grande voyageuse est-elle aussi séduisante en dedans qu’en dehors ? Réponse au volant d’une version 2.0 diesel 240 ch.

Essai vidéo - Jaguar XF 2 Sportbrake (2018) : break de classe

En bref

À partir de 44 320 € + 2 500 € par rapport à la berline

Volume de coffre : 565 litres

Comme ses concurrents, Jaguar a mis le paquet sur le SUV (F-Pace, E-Pace) - une carrosserie qui s’arrache en ce moment sur le Vieux Continent -, mettant  temporairement de côté certaines versions moins sollicitées, comme les breaks et les berlines. Il aura donc fallu patienter près de deux ans pour voir surgir un nouveau break du catalogue Jaguar : la nouvelle XF Sportbrake. 

Techniquement, la longueur est la même que pour la berline (4,96 m) dont elle découle. Les designers ont préservé le capital séduction de la XF avec brio en revisitant exclusivement la partie arrière. Le break est l’un des plus statutaires et racés du marché, comparé aux récentes Mercedes Classe E break et BMW Série 5 Touring. Seule la nouvelle Volvo V90 peut se targuer d’offrir un design aussi élégant.  

En adoptant un hayon (électrique en option), la britannique améliore légèrement son volume de chargement qui atteint 565 litres, banquette en place. Ce dernier peut grimper à 1 700 litres. Ça n’en fait pas la meilleure déménageuse du marché, mais on apprécie la présence d’un plancher plat obtenu depuis le coffre et d'un seuil de chargement bas et carré, ce qui facilite le stockage d’objets encombrants. Le break reçoit également un rail pour compartimenter l’espace, un filet à bagages, et dun enrouleur amovible pouvant se dissimuler sous le plancher. 

Essai vidéo - Jaguar XF 2 Sportbrake (2018) : break de classe

Dans l’habitacle, pas de surprise puisqu’il reprend intégralement le poste de conduite de la berline. Un univers soigné mais très traditionnel dans son dessin. La XF offre une position de conduite basse et une faible surface vitrée qui peut parfois provoquer un sentiment d’engoncement. Classique dans son aménagement, le break bénéficie toutefois de technologies dernier-cri comme un affichage numérique, une tablette multimédia centrale et quelques gadgets tels les aérateurs et la commande de boîte de vitesses qui se déploient au démarrage. 

Essai vidéo - Jaguar XF 2 Sportbrake (2018) : break de classe
Essai vidéo - Jaguar XF 2 Sportbrake (2018) : break de classe

Aux places arrière, les passagers ont à disposition un espace très correct pour les jambes et la tête. Seulement deux voyageront avec un confort digne de ce nom puisque le tunnel de transmission impacte la place du milieu. 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Jaguar Xf

118 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Jaguar Xf 2 Sportbrake

Janvier 2015

A titre d'exemple pour la version II (2) SPORTBRAKE 2.0D 240 R-SPORT AWD BVA.

1,49 m1,88 m
4,95 m
  •  5 places
  •  565 l / 1700 l

  •  Auto. à 8 rapports
  •  Diesel

Portfolio (18 photos)

En savoir plus sur : Jaguar Xf 2 Sportbrake

Commentaires (36)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Très jolie silhouette, j'adore. Avec la Volvo, les plus belles réussites du segment. En revanche, l'habitacle est décevant. Tout se qui faisait le charme d'un intérieur de jaguar a disparu, c'est dommage. Big up pour la couleur du cuir, absolument ignoble. (c'est une volonté d'afficher quasiment à chaque fois des cuirs bruns d'aussi mauvais goût ?) La consommation me semble assez élevée, j'en suis à 8.6 de moyenne en V6 Hybride, avec 100CV de plus.

Ou alors est-ce dû à un essai en mode kéké semelle de plomb ?

Par

pas mal :bien:

Par

je ne suis pas un anti-break mais bon ... avec la poussée en masse des (faux)SUV ; Est-ce vraiment le coup d'investir ? je ne pense pas

Par

Break de glace vous voulez dire.... mais c'est vrai, qui peut choisir une teinte aussi immonde pour ses sièges de bagnole ? Surtout avec du noir autour ( remarque qu'est ce qui s'harmonise avec ça ? ).

Qui ??? :voyons:,

Par

" et peut modifier le taux d'amortissement jusqu'à 500 fois par seconde. "

Qu'est ce qu'il ne faut pas lire comme âneries... et qui ira vérifier ça ?

Par

" Ces trois derniers modèles proposent des déclinaisons baroudeuses ..."

Même pour un break il a réussi à cloquer ce terme-valise-à-journaleux-Cara....

Par

"Sur route : une vraie Jaguar"

puis...

"Le quatre cylindres diesel 2.0 de notre essai n’est pas le plus discret ni le plus onctueux du marché, mais il compense par un couple musclé (500 Nm) qui offre une poussée constante et des reprises viriles."

Il faut comprendre quoi qu'un diesel agricole et rugueux c'est l'essence même de Jaguar ? Tout l'inverse du confort silencieux et de l'onctuosité dans la puissance que plébiscitent souvent les propriétaires de la marque donc...

Par

J'espère que la finition est soignée. Elle laisse vraiment à désirer (à mes yeux, ne vous énervez pas) sur les XF et les 2 SUV. :/

Par

En réponse à v_tootsie

Très jolie silhouette, j'adore. Avec la Volvo, les plus belles réussites du segment. En revanche, l'habitacle est décevant. Tout se qui faisait le charme d'un intérieur de jaguar a disparu, c'est dommage. Big up pour la couleur du cuir, absolument ignoble. (c'est une volonté d'afficher quasiment à chaque fois des cuirs bruns d'aussi mauvais goût ?) La consommation me semble assez élevée, j'en suis à 8.6 de moyenne en V6 Hybride, avec 100CV de plus.

Ou alors est-ce dû à un essai en mode kéké semelle de plomb ?

Très belle, en revanche vraiment dommage de prendre un diesel dans une auto de cette classe et dans cette gamme de prix. Même si j'en suis pas fan, un hybride aurait largement + sa place. Bruit d'un bon V6 essence + couple des batteries et consommation inférieur au diesel. Bien qu'il y ait le poids en revanche. Mais bon 1700 ou 1800 kg franchement... on est plus à 100 kg près.

Par

En réponse à lgjui

Très belle, en revanche vraiment dommage de prendre un diesel dans une auto de cette classe et dans cette gamme de prix. Même si j'en suis pas fan, un hybride aurait largement + sa place. Bruit d'un bon V6 essence + couple des batteries et consommation inférieur au diesel. Bien qu'il y ait le poids en revanche. Mais bon 1700 ou 1800 kg franchement... on est plus à 100 kg près.

Ma lexus GS hybride pèse 1825 kg, (soit 20 de plus) et consomme, en effet moins que ce mazout, qui, je suis d'accord, ne me semble pas à sa place sous le capot d'une voiture comme celle-ci.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire