Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image

Dans Nouveautés / Restyling

Olivier Pagès

Si, de manière générale, les constructeurs nationaux dominent le marché, c’est encore plus vrai dans la catégorie des citadines. Malgré cette supériorité, certaines marques étrangères s’entêtent. C’est notamment le cas de Mitsubishi, qui nous dévoile le restyling de sa Space Star avec laquelle elle espère se faire une petite place au soleil.

Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image

Ce n’est pas la première fois que l’on dit, le segment des citadines est essentiel pour tous les constructeurs. Il suffit de regarder le classement des meilleures ventes en France pour se rendre compte que 5 modèles de cette catégorie trustent le Top 10 des ventes sur les 6 premiers mois de l’année. Dans l’ordre, il s’agit de la Renault Clio, de la Peugeot 208, de la Citroën C3, de la Renault Twingo et de la Volkswagen Polo. Les autres marques doivent donc se contenter des miettes, qu’elles soient grosses ou petites. C’est le cas de Mitsubishi, qui n’a écoulé seulement 1 300 exemplaires de la de sa dernière Space Star, à mille lieues des chiffres de ventes de la Clio ou de la 208 par exemple. Il faut dire que le constructeur n’a pas facilité la carrière de sa citadine. Ainsi, entre 1998 et 2005, l’appellation Space Star concernait un monospace. On la pensait disparue mais elle est revenue sur le devant de la scène en 2012 à l’occasion du Mondial de Paris pour la nouvelle citadine de la marque nippone.

Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image

Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image

 

 

Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image
Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image

Avant et après restyling

Pour dessiner sa Space Star, Mitsubishi s’était avant tout préoccupé de l’aérodynamisme et le résultat avait été probant avec un Cx de 0,27, ce qui était à l’époque record pour une voiture aussi courte. Toutefois aérodynamisme et séduction ne font pas souvent bon ménage : le style était donc plutôt fade. Mitsubishi a bien retenu la leçon et a complètement revu les lignes de sa citadine, notamment la partie avant : nouveaux bouclier, capot, calandre, projecteurs. Le changement est radical. Moins d’évolutions à l’arrière avec seulement un bouclier et des feux redessinés ainsi que l’apparition d’un becquet de hayon. Au-delà du look, ces transformations ont également des répercussions sur les dimensions. La Space Star mesure désormais 3,80 m -  9 cm de plus qu’avant le restyling - répartis entre les deux porte-à- faux. Elle conserve donc son positionnement atypique à cheval entre les segments A et B : plus petite que les stars des polyvalentes (Peugeot 208 et Renault Clio) qui avoisinent ou dépassent les 4 mètres, elle est plus grande que d'autres mini-citadines comme les Renault Twingo ou Toyota Aygo.

Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image

À l’intérieur, beaucoup moins de nouveautés si ce n’est une nouvelle instrumentation. La présentation est classique, agréable mais triste. Le principal reproche porte finalement sur la qualité des matériaux : beaucoup de plastiques durs peu valorisants notamment sur le haut de la planche de bord.

Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image
Essai vidéo - Mitsubishi Space Star restylée 2016 : une question d'image

L’habitabilité est tout à fait satisfaisante, notamment à l’arrière. Le coffre est petit : 235 litres, c’est beaucoup moins que la plupart des polyvalentes. Dans ce domaine, la Space Star se rapproche plus d’une citadine du type Twingo.

Chiffres clés *

  • Longueur : 3,79 m
  • Largeur : 1,66 m
  • Hauteur : 1,50 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 235 l / 912 l
  • Boite de vitesse : Auto. à variable rapport
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : 92 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Mars 2013

* A titre d'exemple pour la version II (2) 1.2 MIVEC 80 INTENSE CVT.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (23)

En savoir plus sur : Mitsubishi Space Star 2

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire