Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Guide d’achat – Véhicule utilitaire : et pourquoi pas la solution électrique ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Les constructeurs automobiles développent de plus en plus de voitures électriques pour les particuliers. Parmi les véhicules utilitaires légers, les motorisations diesel représentent encore une très large majorité du parc pour des raisons économiques et fiscales. Pourtant, certaines marques osent et proposent déjà des VUL électriques crédibles aux yeux de certains professionnels. Tour d’horizon des offres actuelles et futures.

Guide d’achat – Véhicule utilitaire : et pourquoi pas la solution électrique ?

D’après les données fournies par l’Observatoire du Véhicule en Entreprise (OVE), le parc automobile parmi les TPE, PME et flottes a encore été fortement marqué par l’omniprésence du diesel en 2017. Au total, la part de marché du gazole se montait dans les entreprises à 84,56 % sur les véhicules particuliers et les véhicules utilitaires légers (VUL), soit tout de même une légère baisse de 1,43 % par rapport à 2016.

Dans le détail, on s’aperçoit que les professionnels roulent à 95,70 % en diesel avec leurs VUL. Un résultat logique car circuler avec des moteurs fonctionnant au gazole reste encore avantageux pour deux raisons essentielles. Tout d’abord, l’offre des constructeurs est inexistante ou presque pour des VUL essence. Ensuite, toujours sur les VUL, la TVA est déductible sur le diesel à hauteur de 100 % et de 20 % sur l’essence. Concernant l’électricité, les entreprises peuvent pour le moment récupération 100 % de la TVA sur l’électricité destinée à recharger la batterie.

Guide d’achat – Véhicule utilitaire : et pourquoi pas la solution électrique ?

Cependant, le comportement de certains professionnels pourrait évoluer à court terme. Les constructeurs de véhicules utilitaires développent en effet de plus en plus des solutions électriques. En observant les ventes 2017, les artisans, PME et même flottes confirment cette tendance en montrant un intérêt grandissant pour ce mode de propulsion. L’OVE indique que sur le segment des VUL, la part de marché de l’électrique s’est établie à 1,57 % fin 2017, avec 5 255 immatriculations, soit une progression de 7,4 % par rapport à 2016.

 Les meilleures ventes 2017 des VUL électriques

D’après les chiffres fournis par Avere (Association Nationale pour le développement de la mobilité électrique) et AAA Data (filiale du CCFA, le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles), Renault se positionne sur les deux plus hautes marches du podium avec 2 546 Kangoo Z.E. enregistrés (+ 7 %) et 675 nouvelles Zoé (+ 67 %). Peugeot suit avec 660 immatriculations du Partner 2017 (contre 441 en 2016), soit une augmentation de 50 %. Derrière ce podium se trouvent principalement Nissan qui a immatriculé 597 e-NV200 (+ 40 %), Citroën (586 Berlingo, + 116 %) et le constructeur indépendant Goupil grâce à la vente de 477 de son modèle G4.

 

Photos (4)

En savoir plus sur : Utilitaire

SPONSORISE

Actualité Utilitaire

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire