Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Multicarburation : la tendance du moment

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Afin de séduire une clientèle de plus en plus exigeante, de nombreux constructeurs ont décidé de multiplier les types de moteurs présents sur leur modèle. Cette tendance se généralise à la majorité des marques qu’elles soient généralistes ou premium. Que ce soit de l'essence, du diesel, de l'électricité, de l'hybride, de l'hybride rechargeable, du gaz, etc., Caradisiac fait le point.

Multicarburation : la tendance du moment

Il est loin de temps où les voitures étaient seulement produites en essence et/ou diesel. Aujourd’hui, l’offre moteurs des marques est de plus en plus riche pour ne pas dire complexe. Ainsi, suivant les marques, il n’est pas rare qu’un même modèle soit disponible en trois ou quatre types de moteurs et bien plus parfois. La raison est simple : tous les constructeurs doivent diminuer leur empreinte carbone. Ce qui signifie des catalogues de plus en plus fournis et des difficultés croissantes pour les clients de s'y retrouver notamment les néophytes en matière de technologie.

Petit lexique de la carburation

Si les termes de moteur essence, diesel ou même 100% électrique sont devenus des mots utilisés couramment, ceux de hybride, micro-hybride (hybride léger) ou hybride rechargeable ne sont pas très bien connus du grand public. Petit rappel

Hybride : cette technologie démocratisée par le constructeur Toyota consiste à associer un moteur électrique à un moteur thermique (essence ou diesel). Ce dernier reçoit un coup de pouce lors des phases d’accélération tandis que le bloc électrique se recharge lors des phases de freinage, ce qui réduit la consommation, les rejets de CO2 et permet de rouler 2 à 3 km en tout électrique

Hybride léger : Même principe que précédemment mais le moteur électrique et la batterie sont nettement plus petits. Cette technologie est donc la plus simple et la moins coûteuse à l'achat. Le moteur thermique est assisté par un alterno-démarreur jouant le rôle de générateur en récupérant l'énergie cinétique lors des freinages ou des décélérations.

Hybryde rechargeable ou Plug in Hybrid (PHEV) : il s’agit également de l’association d’un moteur thermique et électrique qui autorise un fonctionnement sur uniquement l’une des deux énergies ou les deux cumulées. La batterie, d’une plus grande capacité que sur les autres modèles hybrides, permet de rouler en 100% électrique entre 50 et 80 km suivant les modèles. Elle se recharge par l’intermédiaire d’une prise.

Un seul modèle mais de multiples moteurs, voici la nouvelle politique développée par un nombre croissant de constructeurs. Par conséquent, il n’est pas facile de faire son choix lors de la phase l’achat. Pour essayer d’y voir un peu plus clair dans cette offre grandissante, Caradisiac fait le point.

Cinq carburations  - Ford Kuga et Seat Leon : les championnes en la matière.

Les Ford Kuga et Seat Leon sont deux nouveautés importantes de ce printemps 2020 et même essentielles pour ces deux marques respectives. Et pour essayer d'attirer de nouveaux acheteurs tout en n'effrayant pas les clients traditionnels, les deux constructeurs ont décidé de multiplier le nombre de moteurs présents sous le capot du SUV et de la compacte.

Cinq types de moteurs et peut-être six bientôt sur le Kuga.
Cinq types de moteurs et peut-être six bientôt sur le Kuga.

Ainsi, dans le cas du Kuga, celui-ci sera disponible avec pas moins de cinq moteurs. On trouve bien évidemment les classiques essence (120 et 150 ch) et diesel (120 et 190 ch), mais la principale innovation provient du fait que le Kuga va être aussi commercialisé dans trois versions électrifiées dont deux commandables dès son lancement à savoir un diesel microhybridé de 150 ch et une déclinaison hybride rechargeable forte de 225 ch et capable de parcourir 56 km en tout électrique. En fin d’année arrivera une motorisation hybride de 164 ch.

Ford entreprend cette démarche car « le constructeur américain prévoit que le segment des SUV compacts va progresser que ce soit en volume qu’en mix moteur. Avec une gamme aussi vaste, chaque filiale peut s’adapter au mieux à la demande de son marché. »

Et ce n’est pas fini puisque le Kuga sera aussi décliné en 2021 dans une prometteuse version E85. À cette période, le Kuga sera vendu avec pas moins de six motorisations. Un record sur le marché !

La championne se nomme la Leon avec cinq moteurs.
La championne se nomme la Leon avec cinq moteurs.

"Donner aux clients la possibilité de choisir entre la carrosserie et le moteur qui leur correspond et dont ils ont besoin", voici la raison évoquée par Seat, pour justifier la multitude de blocs présents sur la nouvelle Leon. Elle va être, ainsi, pourvue de cinq types de moteurs. L’espagnole sera ainsi déclinée en essence (110, 150 et 190 ch,) en diesel (115 et 150 ch) et sera aussi électrifiée avec l’arrivée d’une microhybridation de 150 ch (e-TSI), d’une hybride rechargeable (Ehybrid) de 204 ch avec une autonomie en 100% électrique de 60 km. La compacte jouera la carte de l’insolite en fin d’année avec une version fonctionnant au gaz naturel (GNV). Il s’agira d’un 1.5 de 130 ch alimenté par trois réservoirs lui permettant de parcourir 440 km entre deux pleins sans risque de panne sèche puisqu’elle peut également fonctionner avec du sans-plomb.

Résumé : Chez Ford et Seat, tout est fait pour attirer la clientèle la plus large possible.

Quatre carburations - Essence, diesel, hybride et électrique : l’originalité du Hyundai Kona

Multicarburation : la tendance du moment
Multicarburation : la tendance du moment

Du thermique, de l'hybride et même de l'électrique pour le Kona.

Si les Leon et Kuga misent sur la carte du nombre, le Hyundai Kona joue, pour sa part, la carte de l’originalité avec des moteurs essence (120 ch), diesel (115 et 136 ch), hybride et deux électriques (39 kWh et 64 kWh). Une proposition unique tant par la diversité de moteurs que par la double offre électrique.

Résumé : pour ceux qui hésitent entre des solutions classiques ou écolos.

Trois carburations - Électrique, hybride et hybride rechargeable : la parenthèse verte de la Hyundai Ioniq et de la Kia Niro

Multicarburation : la tendance du moment
Multicarburation : la tendance du moment

Hyundai et Kia sont particulièrement actifs dans l'élaboration de véhicules verts.

Comme beaucoup de véhicules, la Hyundai Ioniq et la Kia Niro, qui partagent de nombreux éléments mécaniques mixent les moteurs. Toutefois, les deux coréennes se distinguent de la concurrence par le fait qu’elles ne proposent que des moteurs « verts » : hybride (141 ch), hybride-rechargeable (141 ch et 63 km en électrique) et 100 % électrique avec une autonomie de 311 km)

Résumé: pour ceux qui ont la fibre écolo.

Trois carburations – Essence, diesel, électrique : la patte PSA

Multicarburation : la tendance du moment
Multicarburation : la tendance du moment
Multicarburation : la tendance du moment

Opel Corsa, DS3 Crossback et Peugeot 208 font partie des dernières modèles de PSA pouvant être électrifiés.

Avec les lancements des Peugeot 208 et 2008, de l’Opel Corsa et de la DS3 Crossback, le groupe PSA est devenu le spécialiste des véhicules à multiples carburations. Une chose inédite, il y a encore quelques années chez ces différentes marques. Un revirement de stratégie rendu possible par la création d’une plateforme multi-énergies dénommée CMP ( pour tous ces modèles thermiques ou e-CMP pour les électriques. Ces quatre modèles sont disponibles avec ces trois types de moteurs. La philosophie est la suivante : le client craque pour les lignes du véhicule et il choisit ensuite la carburation. Ford de cette nouvelle politique, le groupe français ne va pas en rester là et cette tendance devrait être appelée à se développer.

Résumé: la nouvelle politique de PSA

Trois carburations – Essence, diesel, hybride rechargeable : la tendance du moment

Multicarburation : la tendance du moment
Multicarburation : la tendance du moment
Multicarburation : la tendance du moment

Mercedes Classe A, Renault Captur ou Peugeot 3008 proposent des versions hybrides rechargeables plus onéreuses que les traditionnelles thermiques.

Voici sans aucun doute, l’une des combinaisons les plus courantes actuellement. Ainsi, les Renault Captur, Mégane, Peugeot 3008, Opel Grandland X, Volvo XC40, BWM X1 et X3, Mercedes Classe A et B, tous ces modèles ont récemment ou vont prochainement ajouter de l'hybride rechargeable à leur catalogue. Et il y a de fortes chances que cette liste ne fasse que s’allonger, vu que l’hybride rechargeable représente une solution crédible face à la politique de certaines agglomérations d’autoriser seulement la circulation dans leur centre-ville aux voitures électriques.

Résumé : tous les constructeurs notamment premium sont ou vont passer par cette alternative.

Trois carburations – Essence, diesel, hybride : un classique

La dernière Clio se met à l'hybride comme beaucoup d'autres modèles en France.
La dernière Clio se met à l'hybride comme beaucoup d'autres modèles en France.

Moins complexe en R&D (Recherche et Développement) que l'hybride rechargeable c’est-à-dire moins cher à produire et donc à commercialiser, cette solution suscite également un vif intérêt actuellement de la part des constructeurs comme c’est le cas par exemple de la future Renault Clio hybride ou la dernière Volkswagen Golf qui reçoit un système de microhybridation sur sa version TSI 150 ch, autre solution encore moins coûteuse.

Résumé : la généralisation est en cours.

Deux ou mono carburation : la tradition

Une seule motorisation, ici hybride, sur la Prius. Un choix qui risque bien de se faire de plus en plus rare.
Une seule motorisation, ici hybride, sur la Prius. Un choix qui risque bien de se faire de plus en plus rare.

Ensuite, place aux grands classiques que l’on retrouve généralement sur tous les modèles qu’ils soient essence, diesel, électrique ou simplement hybride comme une Toyota Prius.

Résumé : cette espèce de véhicules risque bien de disparaître.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (126)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

votre article est inexact.

multicarburation non!!

c'est toujours du diesel.. de l'essence... ou de l'hybride essence!!

ils attendent quoi pour sortir les modéles prévus d'origine à l' E 85?

la on va attendre l'état veut pas perdre sa rente.. et les taxes!!!

et avec psa ou renault qui vont demander à l'état de les sauver...

çà viendra pas des marques françaises!!

Par

C'est surtout multi-sources de panne et pas grand monde ne comprend ni n'est en capacité de maintenant et de réparer réellement ces technologies à la mord-moi l'noeud !

Passé la garantie constructeur pas sur que ces autos perdurent longtemps...

Par

Normalement, la période difficile qui vient de naître devrait faire le tri et limiter les versions aux seules rentables pour le constructeur et acceptées par le plus grand nombre. Des règles diverses vont peser sur la définition technique mais seule compte la dépense nécessaire a l'achat et a l'usage.

Nous avons aujourd'hui une offre qui est représentative de la fin d'une période de délires. Après 1974, l'offre a été réduite aux modèles les plus abordables et 10 ans ont été nécessaire pour revenir a une offre plus variée. La triste vie commerciale du V6 PRV est est l’illustration, imaginez qu'il y avait une version V8 a l'origine du projet.

Par

En réponse à gignac31

votre article est inexact.

multicarburation non!!

c'est toujours du diesel.. de l'essence... ou de l'hybride essence!!

ils attendent quoi pour sortir les modéles prévus d'origine à l' E 85?

la on va attendre l'état veut pas perdre sa rente.. et les taxes!!!

et avec psa ou renault qui vont demander à l'état de les sauver...

çà viendra pas des marques françaises!!

T'as lu comment l'article ? Ford va mettre sur le marché l'année prochaine un Kuga fonctionnant à l'E 85 comme l'ancien. J'espère que cette mécanique sera présente sur toutes leurs gammes, j'ai cru comprendre qu'ils étaient partis pour de l'hybride E85, c'est prometteur, surtout avec le supplément de consommation par rapport à l'essence. S'ils le font, ce sera un carton à coup sûr.

Par

En réponse à Supertiti

C'est surtout multi-sources de panne et pas grand monde ne comprend ni n'est en capacité de maintenant et de réparer réellement ces technologies à la mord-moi l'noeud !

Passé la garantie constructeur pas sur que ces autos perdurent longtemps...

C'est surtout le diesel qui est une technologie mords-moi-le-nœud avec son manque de fiabilité légendaire ! L'hybride au contraire, techno très bien maîtrisée avec des Prius premières du nom qui roulent encore après 400 000 km !

Par

En réponse à GigaFocus

C'est surtout le diesel qui est une technologie mords-moi-le-nœud avec son manque de fiabilité légendaire ! L'hybride au contraire, techno très bien maîtrisée avec des Prius premières du nom qui roulent encore après 400 000 km !

les premieres prius ont toute la partie electrique rincée... et boivent leur 7 ou 8 litres..

faut bien tirer le surpoid.. désormais inutile...

si la prius c'est jamais bien vendu en france..

c'est que c'est bidon..

et cher..

çà n'a marché que dans les pays ou ya pas de diesel..

Par

Vous oubliez le GPL.

Par

En réponse à gignac31

les premieres prius ont toute la partie electrique rincée... et boivent leur 7 ou 8 litres..

faut bien tirer le surpoid.. désormais inutile...

si la prius c'est jamais bien vendu en france..

c'est que c'est bidon..

et cher..

çà n'a marché que dans les pays ou ya pas de diesel..

En 2006, Prius contre Corolla diesel, c'est la Corolla qui gagnait. En 2020, Camry contre Mazda 6 diesel, c'est la Camry qui gagne.

Tout change et comme je l'ai déjà écrit, ce n'est pas la solution hybride qui a progressé mais le diesel qui a perdu ses qualités (économie et fiabilité) en raison des multiples systèmes anti pollution.

Par

Ça veut dire quoi "qui gagnait" ???

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire