Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Renault Mégane TCe 100 ch : une bonne mise en bouche ?

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Olivier Pagès

« À partir de », vous avez forcément dû lire au moins une fois cette formule souvent utilisée pour qualifier les versions d’accès. L’automobile n’échappe pas à cette règle. Souffrant parfois d’une mauvaise réputation, que vaut la Mégane dans cette configuration avec le TCE 100 ch. Réponse ?

Essai - Renault Mégane TCe 100 ch : une bonne mise en bouche ?

 

EN BREF 

Version d’entrée de gamme de la Mégane

100 ch essence

A partir de 18 200 €

Suite aux différents scandales sur le diesel mais également aux diverses politiques d’incitations fiscales, le diesel est en train de reculer. C’est très flagrant sur le segment des citadines où sa partatteint désormais 44 % sur les premiers mois de l’année, mais cela se ressent également sur lesegment des compactes. Dans ces conditions, acheter un modèle essence représente de plus en plusune option pour le client. D’autant plus que le prix d’achat de ces versions est toujours moins élevé. Ainsi, les tarifs de la dernière Mégane débutent à 18 200 €. Pour ce prix, vous avez droit à la Mégane TCE 100 ch en finition Life. Petit moteur essence et finition d’entrée de gamme, la Mégane est-elleintéressante dans cette configuration ? Premier constat et c’est une bonne surprise, Renault n’a pas sacrifié le design de sa Mégane. Ici, pasde pare-chocs brut, la peinture est intégrale. Les plus observateurs auront tout de même remarquéles enjoliveurs et les projecteurs halogènes toujours en forme de C entourant la large calandre. Cerise sur le gâteau, il y a même quelques touches de chrome ! Pas de doute, cette Mégane donne le change face aux finitions supérieures.

 

Habitués à l’écran 8,7 pouces du système R-Link 2, la présentation de la finition Life fait triste
Habitués à l’écran 8,7 pouces du système R-Link 2, la présentation de la finition Life fait triste

 

Malheureusement, il n’en est pas de même dans l’habitacle. Avec toute la communication faite par Renault pour vanter son système R-Link avec son écran de 8,7 pouces positionné verticalement,exclusivité sur le segment, on tombe de très haut lorsqu’on découvre la dotation de cette finition Life. Vous avez tout simplement droit à un écran monochrome de 4,2 pouces soit la taille d’un iPhone4, bien évidemment non tactile. Qui dit entrée de gamme, dit également instrumentation analogique. Si on ne tient pas compte de ces deux éléments, on a affaire à une présentation plutôt plaisante mais un peu triste. Comme nous avons déjà pu le signaler à plusieurs reprises, la qualité des matériaux est moyenne avec des plastiques durs sur la partie basse de la planche de bord et de la console centrale, mais cela choque moins sur une entrée de gamme que sur une finition haute. Mis à part ces problèmes de présentation, le niveau Life propose une dotation complète comprenant notamment 6 airbags, la climatisation manuelle, les jantes avec enjoliveurs 16 pouces, le régulateur limiteur de vitesse, la radio Bluetooth avec l’écran 4,2 pouces, les rétroviseurs électriques et la sellerie tissu. Il faudra toutefois faire l’impasse sur le frein de parking automatique et les vitres arrière électriques. Bref, à vous la joie d’avoir un bon vieux frein à main et des manivelles pour les vitres arrière.

 

Essai - Renault Mégane TCe 100 ch : une bonne mise en bouche ?
Essai - Renault Mégane TCe 100 ch : une bonne mise en bouche ?

 

Pas de changement au niveau des aspects pratiques. Bon volume du coffre malgré un seuil de chargement haut et une habitabilité arrière moyenne notamment au niveau de l’espace aux jambes. Une fois sur route, on retrouve les qualités de la nouvelle Mégane avec une très bonne filtration des bruits de roulement. À cela s’ajoute le silence de fonctionnement du 1.2 TCE. Particulièrement discret, il s’avère nettement plus agréable que certains trois cylindres de la concurrence qui font ressentir leurs vibrations. Avec ces 175 Nm de couple, le TCE est loin d'être le plus dynamique de la gamme comme en atteste le 0 à 100 km abattu en 12,3 secondes. À titre de comparaison, une Peugeot 308 Puretech 110 ch fait largement mieux avec 11,1 s sur le même exercice. Des chiffres qui confirment que la Mégane est très loin d’être la plus dynamique du lot. Une impression renforcée sur route où la compacte du lion se révèle plus agile, plus vive, quel que soit le type de motorisations. Le tempérament plus fade de la Mégane est dû également à ce moteur plaisant en ville et zone périurbaine mais qui montre ses limites sur route. Malgré un poids limité de 1 205 kg, il ne faut pas hésiter à jouer de la boîte de vitesses pour gagner en reprises pour des dépassements, si vous circulez en zone montagneuse ou chargé. Autre conséquence indirecte de cette obligation, la consommation qui a atteint 8.0 litres sur notre essai, ce qui est relativement élevé. Au final, les aspects dynamiques nous laissent un goût d’inachevé. C’est dommage car avec son excellent confort, la Mégane peut se transformer en une grande voyageuse.

 

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,35 m
  • Largeur : 1,81 m
  • Hauteur : 1,44 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 384 l / 1247 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : 120 g/km
  • Malus : 260 €
  • Date de commercialisation du modèle : Janvier 2016

* pour la version IV 1.2 TCE 100 ENERGY LIFE.

Photos (20)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire