Publi info
 

4. L'évaluation dans la catégorie : 30 critères analysés et notés

Essai - DS 7 Crossback BlueHdi 130 : que vaut la version d'accès ?

Le DS 7 Crossback BlueHdi, à partir de 31 200 € et 130 ch, est évalué dans la catégorie des SUV premium qui comprend notamment

L’Audi Q5, à partir de 150 ch et 42 560 €

Le Mercedes GLC, à partir de 170 ch et 46 450 €

Volvo XC60, à partir de 150 ch et 42 260 €

DS7 Crossback BlueHdi 130 BVM6 Performance Line +
Budget
  • 5.75
  • 5.75
  • 5.75
  • 5.75
  • 5.75
 
Pratique
  • 7.22
  • 7.22
  • 7.22
  • 7.22
  • 7.22
 
Rapport prix/équipements
  • 8.17
  • 8.17
  • 8.17
  • 8.17
  • 8.17
 
Sur la route
  • 6.89
  • 6.89
  • 6.89
  • 6.89
  • 6.89
 
Sécurité
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
 
Note globale : 14,1 /20

 

Portfolio (25 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Ds Ds 7 Crossback

Commentaires (121)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le soucis quand on veut se positionner comme premium c'est justement de ne PAS descendre en gamme.

DS pouerra devenir la mlarque des entrée de gamme....mais la marque s'auto dévalorise avec ce genre d'initiative.

Par

C'est quand même dommage que le journaliste Caradisiac ne prenne même pas la peine de cliquer sur l'onglet d'à-côté du site de son employeur, appelé "forum-auto", et ne pipe pas mot des 51 pages (au jour d'écriture de ce commentaire) qu'on y trouve concernant toutes les défaillances techniques, les finitions pourries, les bugs électroniques en tout genre qui ont totalement douché l'enthousiasme de la plupart des acheteurs des premiers DS7.

Bref, c'est du publi-reportage et certainement pas du journalisme objectif. La moindre des choses d'un "premium" c'est d'offrir une fiabilité des prestations au moins digne des voitures "non premium". Avec le DS7, on en est TRÈS loin. Cette voiture est la preuve parfaite de la déshérence fantastique de l'industrie française : un encadrement (top management) composé uniquement de commerciaux, marketeux sortis d'HEC & co. et non plus d'ingénieurs et des ouvriers totalement désabusés sur leurs chaînes de montage, qui encaissent plans sociaux sur plans sociaux, délocalisations sur délocalisations, alors qu'ils ont la productivité la plus haute du monde.

Bref, n'achetez pas ce DS7, déjà pour éviter les innombrables problèmes de fiabilité qui vous tomberont sur la tête, mais aussi pour que nos PSA et autres Renault remettent en question leurs modèles économiques et de management qui les conduisent, une fois de plus, tout droit vers la catastrophe. Renault a au moins l'avantage d'avoir su garder Dacia dans son esprit originel et d'avoir fait alliance avec Nissan, pas par hasard que les japonais, au bout de 10 ans de collaboration active désormais, cherchent à se barrer en mettant la tête de Ghosn à prix. Ils ont compris leur erreur...

Par

aie ça va faire mal à l'égo du conducteur de premioume quand il se fera déposer par le cousin c5 aircross avec la même motorisation

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Le soucis quand on veut se positionner comme premium c'est justement de ne PAS descendre en gamme.

DS pouerra devenir la mlarque des entrée de gamme....mais la marque s'auto dévalorise avec ce genre d'initiative.

bah, y a(vait) bien des mercedes avec un moteur renault diesel de moins de 130cv, sans que ça n'ait vraiment impacté l'image de la marque à l'étoile.

en revanche, faut tout de même éviter les moteurs poussifs.

après, pour ma part, une caisse premium, c'est de l'essence, pas du gasole qui pue lors du passage à la pompe.

Par

à propos de la commande de lève-vitres à côté de la boite de vitesse, je ne vois pas en quoi c'est un problème.

sur ma saxo, c'est comme ça et à l'usage, c'est bien plus pratique que la commande positionnée à gauche comme sur ma c3.

en effet, par défaut, je tiens toujours le volant au minimum avec la main gauche et utile ma main droite pour la boite de vitesse. donc, pour ouvrir la vitre, j'utilise cette même main droite.

avec la c3, je suis obligé de changer de main pour le volant et c'est désagréable car je suis moins habitué ce qui génère moins de precision dans la conduite. :bah:

Par

Ho! un essai avec un moteur diesel, sa fait longtemps, et puis 130 bourrins pour faire avancer ce gros pachiderme, quelle pied sa doit être!! :lol:

Par

En réponse à bdfan

C'est quand même dommage que le journaliste Caradisiac ne prenne même pas la peine de cliquer sur l'onglet d'à-côté du site de son employeur, appelé "forum-auto", et ne pipe pas mot des 51 pages (au jour d'écriture de ce commentaire) qu'on y trouve concernant toutes les défaillances techniques, les finitions pourries, les bugs électroniques en tout genre qui ont totalement douché l'enthousiasme de la plupart des acheteurs des premiers DS7.

Bref, c'est du publi-reportage et certainement pas du journalisme objectif. La moindre des choses d'un "premium" c'est d'offrir une fiabilité des prestations au moins digne des voitures "non premium". Avec le DS7, on en est TRÈS loin. Cette voiture est la preuve parfaite de la déshérence fantastique de l'industrie française : un encadrement (top management) composé uniquement de commerciaux, marketeux sortis d'HEC & co. et non plus d'ingénieurs et des ouvriers totalement désabusés sur leurs chaînes de montage, qui encaissent plans sociaux sur plans sociaux, délocalisations sur délocalisations, alors qu'ils ont la productivité la plus haute du monde.

Bref, n'achetez pas ce DS7, déjà pour éviter les innombrables problèmes de fiabilité qui vous tomberont sur la tête, mais aussi pour que nos PSA et autres Renault remettent en question leurs modèles économiques et de management qui les conduisent, une fois de plus, tout droit vers la catastrophe. Renault a au moins l'avantage d'avoir su garder Dacia dans son esprit originel et d'avoir fait alliance avec Nissan, pas par hasard que les japonais, au bout de 10 ans de collaboration active désormais, cherchent à se barrer en mettant la tête de Ghosn à prix. Ils ont compris leur erreur...

ben dans ce cas, pourquoi Toyota sous-traite-t-il ses utilitaires à PSA?

pour le plaisir de proposer des utilitaires pourris à ses clients, donc, selon toi? :bah:

Par

en dessous de 14 pour une marque française

OMG que se passe t'il chez cara ?!

Par

Vous prétendez essayer le DS7 d'entrée de gamme, mais vous nous présentez une finition Performance Line, qui est un milieu de gamme ! Evidemment que ça présente donc plutôt bien !

Pourquoi ne parlez-vous pas de la vraie finition d'entrée de gamme (Chic), avec ses petites jantes 17 pouces et pneus à flancs hauts, son petit écran tactile mal intégré, ses compteurs à aiguilles, ses sièges en tissu et un superbe cache en plastique laqué noir à la place de la montre BRM ?

Cet essai est donc à la limite de la désinformation...

Par

En réponse à mynameisfedo

ben dans ce cas, pourquoi Toyota sous-traite-t-il ses utilitaires à PSA?

pour le plaisir de proposer des utilitaires pourris à ses clients, donc, selon toi? :bah:

Parce que Toyota n'en a rien à foutre des utilitaires qu'il vend en Europe ? Ceux vendus en Asie / Pacifique ou aux USA sont justement des Toyota pur jus (ou des produits en commun avec Isuzu, ce qui revient à peu près au même niveau fiabilité et qualité).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire