Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. MG ZS EV (2020) - Sur la route : sûr et vigoureux

Essai - MG ZS EV (2020) : un premier prix qui a tout compris

Petite déception au moment de prendre le volant : celui-ci ne se règle pas en profondeur. Cela n’empêche heureusement pas l’obtention d’une position de conduite très convenable, que l’on trouvera d’autant plus facilement que le siège conducteur se règle électriquement.

Pour sa part, l’écran central ne me convainc pas totalement. Certes simple à utiliser, il réagit trop lentement et demande un doigt insistant par exemple pour changer de station de radio. Heureusement, on peut le faire via les commandes au volant. Derrière celui-ci, l’instrumentation est globalement lisible, mais des informations importantes telles que l’autonomie restante sont affichées en tout petit !

À cause des montants avant épais et du rétroviseur intérieur descendant trop bas, la visibilité en ville reste perfectible. Heureusement qu’on est assis en hauteur ! Dès les premiers tours de roues, on est agréablement surpris par le confort procuré par un fauteuil bien étudié et une suspension encaissant correctement les aspérités. Et elles sont nombreuses dans Paris ! Sur les pavés, je constate aussi l’absence de bruits parasites, même si des bourdonnements de caisse se manifestent : le MG semble donc soigneusement assemblé. Quoique faible en cette phase 1 du déconfinement, la circulation est rendue chaotique par des aménagements de chaussée aberrants (et je ne fais là pas référence aux pistes cyclables) donc pour rester calme, des trois modes de conduite, Sport, Normal et Eco, je choisis ce dernier. On peut aussi régler le système de récupération d’énergie Kers en trois positions, je sélectionne la plus puissante. Ainsi, je goûte à une conduite très douce et vu la force du ralentissement au lever de pied, je n’ai que rarement à freiner. Et quand le feu passe au vert, la voiture décolle avec une énergie réjouissante, typique des électriques. En milieu urbain, la consommation s’établit à 15,5 kWh en moyenne. Sur voie rapide, ce punch s’amplifie en mode Sport et profite à l’agrément de conduite, les reprises étant excellentes. Souple, la suspension engendre quelques mouvements de caisse, sans que ça ne soit rédhibitoire, alors que la direction se montre suffisamment consistante et précise.

Essai - MG ZS EV (2020) : un premier prix qui a tout compris

Le train avant paraît parfois un peu léger, mais le MG tient bien son cap et la route par la même occasion, le châssis équilibré facilitant les choses. Ce SUV dispose aussi d’une conduite autonome de niveau 2, fonctionnant elle aussi très convenablement, l’auto parvenant à rouler toute seule au milieu de sa file. Le maxi est bridé à 140 km/h, mais selon moi, c’est beaucoup plus, tant cette vitesse est atteinte rapidement au compteur : le MG est donc très bien adapté à un usage routier et autoroutier, si ce n’est que dans ces conditions, il vide bien plus rapidement ses batteries qu’en ville : plus de 20 kWh/100 km. Sur route, en virage serré, il prend un roulis notable mais pas excessif, et en sortie, si on accélère un peu fort, on sent des effets de couples amusants dans le volant. Antipatinage débranché, ils se transforment en un impressionnant patinage de la roue avant intérieure ce qui génère une belle volute de gomme brûlée : voilà une électrique fumante ! Mais le sport n’est pas la vocation de ce véhicule familial.

Photos (49)

En savoir plus sur : Mg Mg Zs

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire