Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Porsche Taycan (2020) - Sur route : une vraie Porsche

Porsche Taycan : zéro émission, 100% sensations

Prendre le volant de la première Porsche électrique soulève forcément de très nombreuses questions,  mais toutes peuvent se résumer en une seule : la Taycan est-elle vraiment une Porsche ? Est-elle digne de son blason ?

La première de toute porte obligatoirement sur le son qui est l’un des signes distinctifs de Porsche avec son mythique Flat Six à la sonorité unique. Alors, même si la Taycan est électrique, Porsche l’a doté d’un son. Certes moins envoûtant que le Flat six mais celui-ci est réel puisqu’il s’agit du bruit des moteurs électriques qui a été amplifié.

Porsche Taycan : zéro émission, 100% sensations

Ensuite, comme d’autres modèles de Porsche, la Taycan est disponible avec plusieurs niveaux de puissance. La version 4S développe entre 530 et 571 ch selon la batterie choisie, la Turbo 680 ch et la Turbo S 761 ch. Toutes bénéficient de la même architecture : un moteur électrique sur chaque essieu et la batterie dont la capacité varie entre 79,2 et 93,4 kW est installée sous l’habitacle. Jusque-là, les solutions adoptées sont relativement classiques. Le domaine dans lequel Porsche innove est celui de la transmission puisque la Taycan est équipée d’une boîte de vitesses à deux rapports alors que généralement, les véhicules électriques n’en disposent que d’une. La première particulièrement courte sert de 0 à 60/80 km/h et aussi pour la fonction Launch Control. La seconde plus longue est celle qui est la plus usitée et permet d’atteindre la vitesse maximale de 260 km/h. Car qui dit Porsche dit forcément performances de premier plan et c’est le cas pour cette Taycan qui abat le 0 à 100 km/h en 3,2 s pour notre version Turbo d’essai. La Turbo S fait même mieux avec 2,8 s sur le même exercice, ce qui faisait d’elle la Porsche la plus rapide avant que la nouvelle 911 Turbo S vienne reprendre ce titre honorifique avec 2,7 s. La Taycan est donc plus rapide que bon nombre de supersportives comme certaines Lamborghini ou Ferrari.

Pour ce premier essai, nous avons opté pour la version médiane à savoir la Turbo forte de 680 ch et surtout d’un couple de 850 Nm. Comme on pouvait s’y attendre à la vue de ces chiffres, les accélérations sont fulgurantes et vous êtes littéralement collé au dossier de votre siège. La poussée est extrêmement puissante, constante et ne semble jamais s’arrêter. Bluffant. Les performances sont telles qu’il est quasiment impossible de respecter les limitations et si on n’y prête pas attention, on atteint des vitesses très élevées. La boîte de vitesses joue parfaitement son rôle en apportant un surcroît de dynamisme. En mode Sport +, - l’un des 5 modes disponibles et réglables au volant grâce à une molette - on ressent même parfois le changement de rapports, ce qui pourrait être considéré comme un défaut sur une thermique mais qui apporte ici encore plus de vie. Prendre autant de plaisir est incompatible avec la notion d’autonomie. Porsche en annonce une de 450 km pour notre Taycan mais celle-ci a tendance à fondre comme neige au soleil dès que l’on commence à s’amuser. Ainsi, durant notre essai, nous avons enregistré une consommation moyenne de 25 kW/h. Comptez 27,5 kW/h pour un usage autoroutier et on peut dépasser très vite les 30 kW/h. L’autonomie passe alors aux environs des 300 km. Quand on évoque ce point et la supériorité de Tesla avec les gens de Porsche, ces derniers répondent que l’autonomie n’a pas été la priorité des ingénieurs. Le plus important était de concevoir une voiture sportive. Rien à dire là-dessus.

La recharge : à toute vitesse et à tous les prix

Porsche Taycan : zéro émission, 100% sensations

Grâce à son architecture 800 Watts, la Taycan est capable de supporter une charge de 270 kW, ce qui est unique pour l’instant sur le marché. Ainsi, sur les bornes Ionity qui peuvent distribuer jusqu’à 350 kW, 80% de la recharge s’effectue en 22 minutes. Signalons que c’est payant. Porsche offre gratuitement pendant 3 ans – puis à 170 €/an par la suite - une carte permettant d’accéder à ce réseau. Le prix est 0,33 €/kW. Sans cette carte, c’est 0,79 €/kW, ce qui fait grimper sérieusement la facture.

Vous pouvez également effectuer la recharge par des moyens plus classiques et moins coûteux. Il faudra en revanche se montrer nettement plus patient. Comptez ainsi 4 h 45 sur une borne 22 kW, entre 8 et 9 heures sur une 11 kW et plus de 40 heures sur une prise domestique !

L’électrique la plus efficace du marché

Porsche Taycan : zéro émission, 100% sensations

Quand on monte dans une Porsche, on recherche de la sportivité et c’est aussi vrai pour le Taycan, qui en déborde. Avec une position de conduite identique à celle de la 911 et un centre de gravité encore plus bas que le coupé historique de la marque en raison de l’implantation des batteries, le Taycan impressionne tout en donnant rapidement confiance. La voiture est littéralement rivée à la route avec une répartition des masses de 49/51 d'où une légère prépondérance à l’arrière. Justement en parlant de poids, la Taycan pèse près de 2 300 kg, ce qui est lourd mais ne se sent finalement que lors des phases de freinage. Heureusement, Porsche a pensé à tout avec la possibilité d’opter pour des freins carbone céramique qui marient efficacité et durabilité. Pour le reste, on retrouve les traits communs à toutes les Porsche avec une direction ultra-précise qui permet de placer la voiture au millimètre, une absence totale de mouvements de caisse, le tout dans un bon confort. La technologie embarquée, qui est conséquente, met en avant l'efficacité et le plaisir avec, entre autres, les quatre roues motrices et directrices, les suspensions actives ou le contrôle actif de roulis.

En tous les cas, impossible de ne pas sortir du Taycan avec le sourire tant le plaisir de conduite est au rendez-vous. Alors, oui, sans aucun doute possible, le Taycan est une vraie Porsche. C’est surtout le modèle électrique le plus efficace et sympa à conduite sur le marché actuellement.

Portfolio (25 photos)

En savoir plus sur : Porsche Taycan

SPONSORISE

Essais Grande Berline

Fiches fiabilité Grande Berline

Toute l'actualité

Commentaires (134)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En tous les cas, impossible de ne pas sortir du Taycan avec le sourire tant le plaisir de conduite est au rendez-vous. Alors, oui, sans aucun doute possible, le Taycan est une vraie Porsche. C’est surtout le modèle électrique le plus efficace et sympa à conduite sur le marché actuellement.

Ou là dangereux de dire cela...

Par

Et tout ça avec des moteurs italiens (Marelli).

Par

Outch ces jantes !!!! on dirait du mauvais tuning ... Pour le reste un peu de mal avec le concept de voiture ultra performante avec autonomie très limitée ! :bah: pour le prix on trouve de très très belles thermiques lol

Par

Attention les fanboys Tesla vont débarquer dans 3, 2, 1, c'est parti!

Par

C'est super mais je préfère une CarreraS 992 cabriolet pas envie de me faire chier à recharger et se taper un son d'aspirateur hoover .

Par

En réponse à morgan34

En tous les cas, impossible de ne pas sortir du Taycan avec le sourire tant le plaisir de conduite est au rendez-vous. Alors, oui, sans aucun doute possible, le Taycan est une vraie Porsche. C’est surtout le modèle électrique le plus efficace et sympa à conduite sur le marché actuellement.

Ou là dangereux de dire cela...

Tu risques gros en disant ça :biggrin:

Par

180k€ pour un tel prix il y'a quoi chez Porsche ?

Par

En réponse à Nadir94 Q5

180k€ pour un tel prix il y'a quoi chez Porsche ?

Elle s'appelle PORSCHE ; "ûber alles" dans sa catégorie :bah:

Par

En réponse à

Hahaha demande donc à Soheil ce qu’il en pense :lol:

Par

« L’autonomie passe alors aux environs des 300 km. Quand on évoque ce point et la supériorité de Tesla avec les gens de Porsche, ces derniers répondent que l’autonomie n’a pas été la priorité des ingénieurs. »

Lol cette excuse bidon :ptèdr::ptèdr::ptèdr:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire