Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Sur la route : confort douillet mais diesel bruyant pour l’Octavia

Comparatif - Renault Mégane Estate VS Skoda Octavia Combi : à chacun ses arguments

Une soute généreuse qui accompagne un habitacle accueillant, un petit diesel sobre comme un chameau et un très bon niveau de confort : il n’y a pas de doute, ces deux breaks sont de remarquables machines pour tracer la route. Mais elles ne le font pas avec le même panache. Aux premiers tours de roues, la Mégane semble moins à son aise. Boîte automatique plus hésitante à faible allure, phases d’embrayage un peu brutales, confort ferme aux basses vitesses et suspensions sonores… La française semble laisser la tchèque, au confort vraiment douillet, prendre les devants.

En ville, la Renault Mégane Estate impose un confort ferme et une boîte automatique parfois hésitante.
En ville, la Renault Mégane Estate impose un confort ferme et une boîte automatique parfois hésitante.
Peu importe l'allure, l'Octavia Combi conserve un excellent confort, même avec des jantes de 18 pouces.
Peu importe l'allure, l'Octavia Combi conserve un excellent confort, même avec des jantes de 18 pouces.

 

Mais c’était sans considérer le point faible de l’Octavia en version 2.0 TDI 116 : les vibrations omniprésentes et le bruit sourd de son diesel… La comparaison du jour est d’autant plus cruelle pour la tchèque que le 1.5 BlueDCi 115 est un modèle de discrétion. S’il ne peut évidemment pas cacher sa carburation, il est tout de même nettement plus agréable à l’usage. Sur la route, chacune réussit davantage l’exercice. La Mégane gagne en moelleux et l’Octavia sait mettre son mazout en sourdine, du moins à vitesse stabilisée. Dès lors, deux personnalités très distinctes apparaissent.

Le 1.5 Blue DCi est un modèle de discrétion, souple et agréable à mener.
Le 1.5 Blue DCi est un modèle de discrétion, souple et agréable à mener.
Tout l'inverse du 2.0 TDI, bruyant et beaucoup trop vibrant, notamment en ville.
Tout l'inverse du 2.0 TDI, bruyant et beaucoup trop vibrant, notamment en ville.

 

Pour la Skoda, le confort de filtration fut une réelle priorité. Des suspensions très souples qui font même « voguer » l’avant de la voiture sur les grandes ondulations. Rien de rédhibitoire, mais ces mouvements de caisse n’incitent pas à hausser le rythme. Sur les versions équipées de l’amortissement piloté, le mode Sport permet de mieux verrouiller le travail des suspensions. Rassurante, d’une stabilité toute germanique en cas d’urgence, l’Octavia Combi est égale à elle-même sur la route : rationnelle et rassurante.

Sur la route, la Mégane gagne en confort, et conserve un dynamisme plaisant.
Sur la route, la Mégane gagne en confort, et conserve un dynamisme plaisant.
L'avant de l'Octavia n'aime pas être brusquée. Les suspensions sont un poil trop souples.
L'avant de l'Octavia n'aime pas être brusquée. Les suspensions sont un poil trop souples.

 

De son côté, la Mégane est plus dynamique, sans pour autant offrir des performances supérieures. Elle mise plutôt sur sa direction plus consistante et son train avant plus réactif. De quoi, sans parler de sportivité, de profiter d’un comportement routier plus démonstratif. Enfin côté consommations, ces deux breaks sont d’une sobriété appréciable, notamment la Skoda avec seulement 5l/100 km relevés sans opter une éco-conduite (5,3l/100 km pour la Mégane).

Avec à peine plus de 5l/100 km, le diesel de cette Mégane Estate est parfait pour les gros rouleurs.
Avec à peine plus de 5l/100 km, le diesel de cette Mégane Estate est parfait pour les gros rouleurs.
Si les kilomètres parcourus ne sont pas un élément décisif pour vous, optez pour les versions essence, à peine mois sobres et tellement plus agréables au quotidien.
Si les kilomètres parcourus ne sont pas un élément décisif pour vous, optez pour les versions essence, à peine mois sobres et tellement plus agréables au quotidien.

 

Sur la route Renault Mégane Estate 1.5 BlueDCi 115 EDC Intens Skoda Octavia Combi 2.0 TDI 116 DSG7 Style
Agrément moteur
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Agrément boîte
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Amortissement
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Dynamisme
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Emissions polluantes à l'usage
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Insonorisation
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Maniabilité
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Performance
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Position de conduite
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Note : 14,7 /20 14,9 /20

 

Sécurité Renault Mégane Estate 1.5 BlueDCi 115 EDC Intens Skoda Octavia Combi 2.0 TDI 116 DSG7 Style
Crash-test (Euro Ncap)
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
Degré maximal d'autonomie
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Freinage
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Systèmes de sécurité
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Visibilité périphérique
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Note : 14 /20 15,2 /20

 

Photos (89)

En savoir plus sur : Renault Megane 4 Estate

SPONSORISE

Comparatifs Break

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire