Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Toyota Corolla 2019 - Sur route : son univers, la ville

Essai vidéo - Toyota Corolla 2019 : foule hybride

En France, la Corolla est commercialisée avec deux motorisations purement hybrides de 122 et 180 ch. C’est ce que l’on appelle du « full hybride ». Ici, un bloc électrique seconde le moteur essence dans les phases les plus énergivores autrement dit le démarrage et les fortes accélérations. Pas besoin de recharger, il n’y a qu’à se laisser porter ! L’objectif : réaliser des économies à la pompe et faire tomber les émissions polluantes.

C’est au volant de la version 122 ch, celle des économes, que nous avons réalisé cet essai. Il s’agit en réalité du groupe motopropulseur de la Prius qui associe un 4 cylindres en ligne essence 1.8 à un moteur synchrone à aimant permanent (53 kw). L’ensemble fournit une puissance cumulée de 122 ch et des performances plutôt correctes pour un moteur de ce pedigree : 0 à 100 km/h en 10,9 s et une v-max de 180 km/h.

Première remarque, le silence de fonctionnement en conduite urbaine. On démarre en 100% électrique et jusqu’à 50 km/h, à condition d’avoir un œuf sous le pied. Ensuite, le moteur thermique vient en renfort de manière assez discrète. Il faut l’avouer, les phases de transition sont parfaitement maîtrisées par Toyota qui sévit dans ce domaine depuis près de 20 ans.

Essai vidéo - Toyota Corolla 2019 : foule hybride

Cette Corolla 122, il faut la conduire à un rythme de bon père de famille. Et ce, pour plusieurs raisons. La première, c’est la présence d’une boîte "auto" CVT (un train épicycloïdal à effet variateur). Si l’on schématise, c’est un peu la même chose qu’un scooter. C’est une transmission qui offre un bon rendement (consommation mixte homologuée : 3,3 l/100 km – émissions de CO2 : 76 g /km* donc pas de malus) et une douceur d’usage à bas régime. Ce qui signifie une très grande sobriété en conduite urbaine (4,1 l/100 km : consommation urbaine relévée par nos soins). Il est d’ailleurs possible de descendre encore plus bas si vous vous sentez l’âme d’un éco-conducteur. Un freinage régénératif (mode « B ») est présent sur le levier de vitesses pour permettre de charger la batterie lithium-ion plus rapidement, dans les grandes descentes par exemple, et ainsi gagner davantage de phases d’utilisation en 100% électrique et pour à terme économiser du carburant.

En revanche, lorsque le conducteur a besoin de puissance comme en cas de dépassement ou d’insertion sur autoroute par exemple, cette transmission génère une sensation de patinage. Le moteur monte en régime et les consommations s’envolent (7,3 l/100 km : consommation autoroute relevée par nos soins). Dans ce cas précis, l’hybridation ne fait pas de miracle. On consomme même plus qu’un diesel avec moins de couple, donc moins de sensations dans les accélérations et un niveau sonore trop important. Moralité, si vous espérez réaliser des économies, il faudra principalement concentrer votre usage à la ville. Les commerciaux qui parcourent 50 000 km par an peuvent rester fidèles au diesel, plus intéressant financièrement.

La Corolla démontre des qualités routières proches des meilleures compactes européennes. Le comportement est orienté confort, ce qui ne veut pas dire mollasson pour autant. Le centre de gravité bas et l’excellent travail des suspensions offrent un châssis équilibré. Si vous haussez le ton, ce qui paraîtrait curieux au volant de cette version, la compacte montrera alors certains signes de faiblesse. La direction manque de tranchant et le ressenti est encore trop artificiel à notre goût pour « lire » la route.

Toyota propose un impressionnant dispositif d’aides à la conduite. Ainsi dès l'entrée de gamme vous disposerez du régulateur de vitesse adaptatif, de l'assistance au maintien dans la trajectoire, de la lecture des panneaux et la précollision avec détection des piétons et des cyclistes. Ce qui se traduit par une multitude de bips sonores intrusifs et pénibles à désactiver si vous évoluez souvent en agglomération.

*Selon le protocole d'homologation NEDC corrélé valable jusque fin mars 2020.

Portfolio (23 photos)

En savoir plus sur : Toyota Corolla 12

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (202)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Décidément je trouve le nouveau style Toyota bien plus séduisant que les horreurs anguleuses style RAV4.

Par

Ça fait chère pour une voiture taillée pour la ville ... consomme plus qu un diesel sur la route , système multimédia obsolète , places à l arrière pour les nains , cvt qui comme d habitude mouline ... et après ils font des pubs pour dire vendez votre diesel pour une hybride Toyota ... non merci :non: gardez vos merdes :oui:

Par

Pour l'avoir conduit lors de ma période chez Toyota, c'est clairement une excellente voiture, jolie, bien finie et en 180ch ça pousse fort. Par contre le système multimédia est une vraie merde

Par

Pas de ToyHybQuiGueule avec ses "aimables" commentaires ?! :areuh:

Un peu plus sérieux, le plumage (design aux touches dynamiques, comme d’autres créations récentes Toyota -- bravos!) ne vaut pas le ramage en cette version de 122 ch.

Les taxi-drivers choissiront en tout cas la Prius ou le break Corolla, plus spacieux.

Par

En matière de pollution, les tests ADAC sont clairs nets et précis :

- la version 122CV s'en sort bien avec une note de 49/50 ...

- la version 184CV est TRES POLLUANTE avec une note très médiocre de 37/50 , la faute à des émissions de Monoxyde de Carbone importantes surtout quand le moteur est en charge, valeur moyenne 1832 mg de CO/km

Par comparaison, la moyenne des 50 véhicules essence et diesel est de 43/50 et 44/50 respectivement, un Duster dCi 115 obtenant 50/50 lol

Par

"La boîte CVT qui patine dans la semoule" :areuh:

Indécrottables ces journalistes abreuvés aux TDI/DSG.. Le meilleur conseil qu'on puisse donner à un intéressé par une hsd, c'est d'oublier les avis des journalistes auto et d'aller en essayer une dans la circulation pendant une heure ou deux et de se faire leur propre opinion....

Par

En réponse à nicotdi

Ça fait chère pour une voiture taillée pour la ville ... consomme plus qu un diesel sur la route , système multimédia obsolète , places à l arrière pour les nains , cvt qui comme d habitude mouline ... et après ils font des pubs pour dire vendez votre diesel pour une hybride Toyota ... non merci :non: gardez vos merdes :oui:

Merci pour ton analyse

Par

En réponse à ceyal

En matière de pollution, les tests ADAC sont clairs nets et précis :

- la version 122CV s'en sort bien avec une note de 49/50 ...

- la version 184CV est TRES POLLUANTE avec une note très médiocre de 37/50 , la faute à des émissions de Monoxyde de Carbone importantes surtout quand le moteur est en charge, valeur moyenne 1832 mg de CO/km

Par comparaison, la moyenne des 50 véhicules essence et diesel est de 43/50 et 44/50 respectivement, un Duster dCi 115 obtenant 50/50 lol

ah tiens tu radotes...

https://www.capital.fr/entreprises-marches/les-incroyables-bidonnages-du-lobby-auto-allemand-924596

Par

En réponse à nicotdi

Ça fait chère pour une voiture taillée pour la ville ... consomme plus qu un diesel sur la route , système multimédia obsolète , places à l arrière pour les nains , cvt qui comme d habitude mouline ... et après ils font des pubs pour dire vendez votre diesel pour une hybride Toyota ... non merci :non: gardez vos merdes :oui:

whaou ! quelle analyse !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire