Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Citroën C4 (2021) : l’originalité paye-t-elle ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Depuis plusieurs années, Citroën joue la carte de l’originalité en misant sur un style décalé et le confort. Si cette méthode semble fonctionner jusqu’à aujourd'hui, va-il en être de même avec la nouvelle C4, tellement différente de la concurrence ? Réponse au volant de la version Puretech 130 ch.

Essai vidéo - Citroën C4 (2021) : l’originalité paye-t-elle ?

EN BREF

Troisième génération de C4

Berline compacte

Look atypique

À partir de 20 900 €

 Depuis l'arrêt de la commercialisation de la seconde génération de C4 en 2018, Citroën avait déserté le segment des berlines compactes. Alors certes, le Cactus avait hérité de cette tâche depuis son restyling mais il n’a jamais réussi à trouver une légitimité dans ce segment, qui représente tout de même en Europe 28% des immatriculations soit 1,7 million de véhicules en 2019. Les chevrons reviennent donc aux affaires avec une nouveauté stratégique : la C4

 

Pour cette dernière, Citroën est resté fidèle à ses principes, notamment en matière de design : faire différent pour se distinguer de la concurrence. Et la recette semble fonctionner si on en croit les chiffres de ventes de la citadine, la C3 (4e meilleure vente sur les 10 premiers mois de l’année), du C3 Aircross (3e SUV urbain le plus écoulé en France) ou du C5 Aircross (2e SUV compact le plus vendu derrière l’incontournable Peugeot 3008). La nouvelle C4 marque toutefois une étape supérieure tant elle tranche avec les autres acteurs de la catégorie.

Un style atypique

La C4 reprend la nouvelle identité visuelle des modèles de Citroen.
La C4 reprend la nouvelle identité visuelle des modèles de Citroen.
Les roues de grand diamètre renforcent le côté SUV.
Les roues de grand diamètre renforcent le côté SUV.
L'arrière de la C4 fait preuve d'une grande originalité.
L'arrière de la C4 fait preuve d'une grande originalité.

Tout d’abord au vu de ses lignes : on a du mal à positionner cette nouvelle C4. Est-elle une berline compacte, un SUV compact ou d’un SUV coupé ? Un peu tout cela à la fois car elle reprend certains traits de chaque catégorie. Les lignes globales sont celles d’une compacte, les roues de grand diamètre (690 mm de diamètre contre 640 mm) ou la garde au sol de 156 mm (soit 3 à 4 cm de plus que l’accoutumée) sont celles d'un SUV tandis que la chute de pavillon la rapproche d’un coupé. Évidemment, de face, la dernière création de Citroën reprend la nouvelle identité visuelle du constructeur tricolore avec les projecteurs sur double étage mais également les chevrons qui courent sur toute la largeur, mais ceux-ci ne sont plus parallèles et divergent à l’approche des phares, comme nous avions déjà pu le voir sur la C3 restylée. De profil, c’est la chute de pavillon qui retient le regard, faisant ainsi un client d’œil à la GS, qui fête cette année ses 50 ans. Enfin, l’arrière est la partie la plus étonnante avec un aileron qui sépare la vitre en deux comme ce fut le cas pour la C4 Coupé du début des années 2004, mais également ce bandeau noir sur toute la largeur du hayon et les feux en forme de V qui débordent sur les ailes et la custode. On adhère ou non, mais une chose est sûre, cette C4 ne passe pas inaperçue.

Essai vidéo - Citroën C4 (2021) : l’originalité paye-t-elle ?

En termes de dimensions, la nouvelle C4 est grande puisqu’elle mesure 4,36 m, c’est à titre de comparaison 19 cm de plus que le Cactus qu’elle remplace. Elle se positionne dans la partie supérieure de la catégorie. Une Peugeot 308 ou une Volkswagen Golf mesurent 4,25 m.

Des rangements inédits et une bonne part de numérique

La planche de bord est très épurée. Dommage que l'instrumentation soit si petite. Heureusement, elle est relayée par un affichage tête haute.
La planche de bord est très épurée. Dommage que l'instrumentation soit si petite. Heureusement, elle est relayée par un affichage tête haute.

Dans l’habitacle, on retrouve la philosophie des récents modèles de la marque avec une planche de bord épurée. Une fois installé, on remarque immédiatement la taille réduite de l’instrumentation numérique qui est seulement de 5 pouces. Un choix étonnant au vu de ce que propose la concurrence mais également des dimensions de l’affichage tête haute, qui lui mesure 7 pouces. Malgré la présence d’un écran multimédia 10 pouces, Citroën a fait machine arrière pour les commandes de climatisation que redeviennent physiques. Une bonne chose en matière d’ergonomie.

Essai vidéo - Citroën C4 (2021) : l’originalité paye-t-elle ?
Essai vidéo - Citroën C4 (2021) : l’originalité paye-t-elle ?

Essai vidéo - Citroën C4 (2021) : l’originalité paye-t-elle ?
Essai vidéo - Citroën C4 (2021) : l’originalité paye-t-elle ?

Entre le rangement tiroir au dessus de la boîte à gants avec possibilité de fixer une tablette et le double rangement en bas de la console centrale, la C4 innove dans ce domaine.

La C4 se distingue également par de nombreux rangements – une bonne quinzaine - dont certains vraiment innovants comme celui face au passager avant qui se compose d’une boîte à gants classique surplombée par un tiroir permettant de ranger une tablette. Tablette, qu'il est possible de fixer à la planche de bord grâce à un accessoire. Il y a également un rangement à double étage sur le bas de la console central, lequel est surplombé par le chargeur par induction. Rien à redire concernant la qualité des matériaux, tout à fait dans la bonne moyenne de la catégorie.

L'espace aux genoux est généreux.
L'espace aux genoux est généreux.
Avec 380 litres, la contenance du coffre est moyenne par rapport aux dimensions de la C4.
Avec 380 litres, la contenance du coffre est moyenne par rapport aux dimensions de la C4.

Le même soin a été porté à l’accueil des passagers arrière. Grâce à l’empattement de 2,67 m, la C4 propose une vaste habitabilité pour les occupants, en particulier l'espace aux genoux. Il faudra toutefois composer avec une place centrale arrière plus réduite que les autres et une garde au toit limitée. Les personnes mesurant 1,85 verront leur tête toucher le pavillon en raison de la chute rapide de ce dernier.

La petite déception provient du volume de chargement : une contenance oscillant entre 380 et 1 250 litres, c'est vraiment très moyen pour la catégorie sachant qu’une Peugeot 308 plus courte de 11 cm dispose d’un coffre 40 litres plus grand.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2
de la version la plus écologique de : Citroen C4

NC

Début de commercialisation du modèle :
Citroen C4 (3e Generation)

Septembre 2020

A titre d'exemple pour la version III 1.2 PURETECH 130 S&S SHINE PACK EAT8.

1,52 m1,80 m
4,36 m
  •  5 places
  •  380 l / 1250 l

  •  Auto. à 8 rapports
  •  NC

Portfolio (27 photos)

En savoir plus sur : Citroen C4 (3e Generation)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (97)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Qu'on aime ou qu'on n'aime pas, je trouve bien de la part de Citroën de proposer une ligne qui change un peu.

Dans cette catégorie, les KIA, Renault, Peugeot, VW, BM série 1, etc. se ressemblent quand même beaucoup.

J'attends de la voir en vrai mais je ne la trouve pas désagréable.

Je suis en revanche nettement moins fan du tableau de bord, je trouve qu'il fait cheap (à voir en vrai aussi).

Le positionnement prix a l'air d'être agressif et l'atout confort peut fonctionner.

Je suis curieux de savoir si cette voiture aura du succès ou non.

Par

même avis

ca change clairement de la C4 phase II qui était "triste à mourrir", mais qui faisait clairement le job.... (j'en ai eu une durant 80.000 km)

A voir si elle a du succés ou pas ??

Par

le tableau de bord derrière le volant fait clairement "miteux" et bas de gammes....

des compteurs a aiguilles auraient été tout aussi bien non ?

Par

Originale pour sûr même si j'ai toujours du mal avec les faces avant de Citroën. Elle a au moins le très grand mérite de ne pas copier la concurrence et c'est déjà grandement appréciable !!!

Par

C'est obligé à chaque fois de salir l'intérieur?

Par

Mon dieu que c'est laid ...

Et à l'intérieur, je ne suis pas vraiment sûr que l'abandon des compteurs à aiguilles soit un "progrès" quand on voit le résultat sur cette voiture.

Par

En réponse à ze_cat

le tableau de bord derrière le volant fait clairement "miteux" et bas de gammes....

des compteurs a aiguilles auraient été tout aussi bien non ?

Oui, entièrement d'accord, ce petit écran derrière le volant est vraiment ridicule.

Sans doute peu coûteux à fabriquer mais ça reste très basique.

Par

Ce truc veut ressembler à tout et ressemble à rien au final

Par

C'est bien la peine de faire 10cm de plus qu'une Golf pour avoir un coffre plus petit et la même place à l'arrière. Encore une fois, on privilégie une ligne douteuse à la praticité, alors que Citroën est une marque de papy. Si on voulait vraiment une seule carosserie, il aurait à mon avis été plus pertinent d'en faire un mini-break bien dessiné façon Skoda Scala ; attendons les ventes mais j'ai du mal à croire au miracle.

D'autant qu'à force de laisser de côté le multimedia en conservant son système archaïque (sans parler de l'écran d'instrumentation rikiki), PSA va finir par se faire du tort tout seul.

Vraiment curieux de sortir d'un modèle au positionnement boîteux (C4 Cactus), pour refaire la même chose : coupé mais pas dynamique, long mais coffre moyen, dessin original mais coloris intérieurs tristes...

Reste un intérieur bien dessiné, et un confort soigné. Mais toujours pas d'hybride, même 48V pour faire bien dans les pubs.

Pas gagnée, cette histoire !

"la qualité des matériaux tout à fait dans la bonne moyenne de la catégorie"

Ah, ben la voilà l'expression fétiche de M. Pagès !

Par

En réponse à ze_cat

le tableau de bord derrière le volant fait clairement "miteux" et bas de gammes....

des compteurs a aiguilles auraient été tout aussi bien non ?

Un mini écran bas de gamme made in China + quelques leds autour en guise de cache misère coûtent moins cher que des compteurs à aiguilles.

Pricing power cher à Tavares + positionnement des marques (Citroën a vocation à terme à se placer face à Dacia qui montera en gamme)... et voilà le résultat

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire