Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Quelle motorisation choisir ?

BMW propose de nouveaux moteurs sur la BMW Série 1. Il s’agit de blocs essence développant 109 ch pour la 116i, 178 ch pour la 120i et 265 ch pour la 128ti. Ils viennent aux côtés des blocs de 136 ch de la 118i et de 306 ch pour la turbulente M135i xDrive. L’offre diesel se compose quant à elle des 116 d de 116 ch, 118 d de 150 ch et 120 d de 190 ch. Ce dernier bloc pouvant être associé au système quatre roues motrices xDrive. Mais quel est le bloc ou les blocs qui affichent le meilleur rapport prix/prestations ?

Quelle BMW Série 1 choisir ?

ESSENCE

116i

Avec le bloc d’entrée de gamme de 109 ch, la BMW Série 1 est proposée à 24 850 €. C’est la principale qualité pour ce moteur qui manque un peu de puissance pour tirer toute la quintessence de l’excellent châssis de cette berline compacte. Ce bloc peut être associé à une boîte manuelle ou une automatique à sept rapports (en option pour option à 2 300 € ). Pour plus de sensations, il faudra dépenser plus.

Fiche technique

  • Type : 3 cylindres en ligne, turbo, essence
  • Cylindrée : 1499 cm3
  • Puissance : 109 ch à 4 300 tr/mn
  • Couple : 190 Nm à 1 380 tr/mn
  • Boîte de vitesses : manuelle 6 (Auto 7)
  • Vitesse maxi : 200 km/h
  • Accélération 0 à 100 km/h : 10,6 s (10,6)
  • Consommation mixte selon finition choisie : 5,7 l/100 km à 6,5 l/100 km (5,8 l/100 km à 6,6 l/100 km)
  • Rejets de CO2 selon finition choisie : 129 g/km à 148 g/km (133 g/km à 151 g/km)

118i

Un trois cylindres c’est ce que propose BMW pour la version 118i de sa Série 1. Un moteur dont les vibrations sont réduites et qui fait preuve d’une belle tonicité. Ainsi le 0 à 100 km/h est abattu en 8,5 secondes. Si les rapports de boîte sont un peu longs (en option on peut opter pour une boîte auto double embrayage à 7 rapports qui donne un peu trop d’à-coups à basse vitesse), cela permet d’obtenir une consommation raisonnable si l’on ne titille pas trop l’accélérateur. Ce moteur tonique se conjugue parfaitement avec le bon comportement du châssis de la BMW Série 1. Le modèle est agile, plaisant à conduire, mais moins fun que le précédent opus qui disposait de roues arrière motrices. Malgré tout si la nouvelle Série 1 affiche une tendance à sous-virer, ce sous-virage est bien compensé par le système ARB. Par rapport à l’ancienne génération, la nouvelle génération est aussi plus confortable. Il est bon de noter que par rapport au lancement, ce bloc est passé de 140 à 136 ch, BMW a revu les réglages afin d’abaisser la consommation de quelques centilitres (5,7 l/100 km au lieu de 5,9 l/100 km) et le grammage de CO2 (129 g au lieu de 135 g).

Fiche technique

  • Type : 3 cylindres en ligne, turbo, essence
  • Cylindrée : 1 499 cm3
  • Puissance : 136 ch à 4 500 tr/mn
  • Couple : 220 Nm à 1 500 tr/mn
  • Boîte de vitesses : manuelle 6 (Auto 7)
  • Vitesse maxi : 213 km/h
  • Accélération 0 à 100 km/h : 8,6 s (8,5 s)
  • Consommation mixte selon finition choisie : 5,7 l/100 km à 6,5 l/100 km (5,7 l/100 km à 6,5 l/100 km)
  • Rejets de CO2 selon finition choisie : 129 g/km à 147 g/km (129 g/km à 147 g/km)

120i

Nouveau bloc essence pour la BMW Série 1, ce moteur 120i est associé à une boîte auto Steptronic à sept rapports qui peut recevoir avec l’option Sport des palettes au volant pour se sentir comme un pilote. Quarante-deux chevaux supplémentaires et un cylindre en plus par rapport à la précédente offre, les performances augmentent et la consommation s’élève également. Le tarif prend aussi de la hauteur (+ 6 000 €).

Fiche technique

  • Type : 4 cylindres en ligne, turbo, essence
  • Cylindrée : 1 998 cm3
  • Puissance : 178 ch à 5 000 tr/mn
  • Couple : 280 Nm à 1 350 tr/mn
  • Boîte de vitesses : Auto 7
  • Vitesse maxi : 235 km/h
  • Accélération 0 à 100 km/h : 7 s
  • Consommation mixte selon options choisies : 6 l/100 km à 6,7 l/100 km
  • Rejets de CO2 selon options choisies : 137 g/km à 154 g/km

128ti

Dernier arrivé dans le catalogue de la Série 1, le bloc essence 128ti (ti pour turismo internazionale) est le bloc de la M135i dégonflé pour afficher 265 ch à 4 750 tr/mn. Ce moteur est associé exclusivement à une boîte auto à huit rapports avec palettes au volant. La puissance importante de 265 ch permet à la BMW 128ti, héritière des célèbres BMW 1800 TI et BMW 2002 TI d’aller se frotter à la Volkswagen Golf GTI. Pour compenser l’absence du système xDrive de la M135i, la 128 ti qui est une simple traction, adopte un différentiel Torsen à glissement limité. Si elle ne dispose pas des quatre roues motrices, la 128ti à comme avantage d’être plus légère et ses performances sont élevées. Reste que le tarif demandé pour cette auto est lui aussi élevé : 46 550 €.

Fiche technique

  • Type : 4 cylindres en ligne, turbo, essence
  • Cylindrée : 1 998 cm3
  • Puissance : 265 ch à 4 750 tr/mn
  • Couple : 400 Nm à 1 750 tr/mn
  • Boîte de vitesses : Auto 8
  • Vitesse maxi : 250 km/h
  • Accélération 0 à 100 km/h : 6,1 s
  • Consommation mixte selon options choisies : 6,9 l/100 km à 7,2 l/100 km
  • Rejets de CO2 selon options choisies : 157 g/km à 164 g/km

M135i xDrive

La plus puissante de toutes les BMW Série ne dispose plus d’un six cylindres, mais d’un quatre cylindres qui affiche 306 ch, une puissance respectable qui propulse la M135i xDrive à 100 km/h en moins de cinq secondes. Quatre roues motrices de série, mais en utilisation normale, la M135i xDrive est une traction (100 % du couple sur les roues avant). Quant à la sonorité de ce moteur, rien à voir avec un six cylindres, d’autant plus que le son du moteur est restitué dans l’habitacle via les haut-parleurs (système ASD). Quoi qu’il en soit, la BMW M135i est une redoutable sportive et évidemment, les performances se payent comptant et il faudra débourser 52 950 € pour en devenir propriétaire.

Fiche technique

  • Type : 4 cylindres en ligne, turbo, essence
  • Cylindrée : 1 998 cm3
  • Puissance : 306 ch à 5 000 tr/mn
  • Couple : 450 Nm à 1 750 tr/mn
  • Boîte de vitesses : Auto 8
  • Vitesse maxi : 250 km/h
  • Accélération 0 à 100 km/h : 4,8 s
  • Consommation mixte selon options choisies : 7,3 l/100 km à 7,6 l/100 km
  • Rejets de CO2 selon options choisies : 167 g/km à 174 g/km
Quelle BMW Série 1 choisir ?

DIESEL

116 d

Entrée de gamme de la BMW Série 1 en diesel, le bloc 116d s’acquitte de sa tâche avec douceur. Discret et agréable sur la route, ce moteur fait preuve d’un faible appétit qui séduira les conducteurs qui font beaucoup de kilomètres quotidiennement. Avec ce moteur, la BMW Série 1 n’aura rien d’une sportive, mais ce n’est pas vraiment ce qu’on lui demande avec 116 ch sous le capot. Ce moteur peut être associé à une boîte auto à sept rapports.

Fiche technique

  • Type : 4 cylindres en ligne, turbo, diesel
  • Cylindrée : 1 496 cm3
  • Puissance : 116 ch à 4 000 tr/mn
  • Couple : 270 Nm à 1 750 tr/mn
  • Boîte de vitesses : manuelle 6 (Auto 7)
  • Vitesse maxi : 200 km/h
  • Accélération 0 à 100 km/h : 10,3 s (10,1 s)
  • Consommation mixte selon finition choisie : 4,5 l/100 km à 5,1 l/100 km (4,6 l/100 km à 5,1 l/100 km)
  • Rejets de CO2 selon finition choisie : 118 g/km à 134 g/km (119 g/km à 135 g/km)

118 d

Très bon choix que ce moteur 2 litres diesel qui affiche 150 ch. Il dispose de quatre cylindres et peut-être associé soit à une boîte manuelle à six rapports ou à une boîte auto Aisin à huit rapports. Dans les deux cas, ce moteur se montre très sobre et efficace en ville comme sur route. Reprises vives et discrétion font partie de la dotation de série de ce bloc qui rejette très peu de CO2 dans l’atmosphère.

Fiche technique

  • Type : 4 cylindres en ligne, turbo, diesel
  • Cylindrée : 1 995 cm3
  • Puissance : 150 ch à 4 000 tr/mn
  • Couple : 350 Nm à 1 750 tr/mn
  • Boîte de vitesses : manuelle 6 (Auto 8)
  • Vitesse maxi : 218 km/h (216 km/h)
  • Accélération 0 à 100 km/h : 8,5 s (8,4 s)
  • Consommation mixte selon finition choisie : 4,7 l/100 km à 5,3 l/100 km (4,9 l/100 km à 5,5 l/100 km)
  • Rejets de CO2 selon finition choisie : 122 g/km à 138 g/km (128 g/km à 143 g/km)

120 d et 120 d xDrive

Le bloc 2 litres diesel de 190 ch n’est associé qu’à une boîte auto à huit rapports, pas de problème l’association est plaisante et les 190 ch sont bien présents. Le moteur diesel est vif, répond bien à bas régime et sa consommation est raisonnable. La BMW Série 1 équipée de ce moteur peut recevoir une transmission quatre roues motrices xDrive qui séduira les automobilistes qui fréquentent les routes enneigées. Par rapport au bloc 118d la facture grimpe de 6 200 € si l’on reste en traction et jusqu’à 8 200 € pour un passage en quatre roues motrices.  

Fiche technique 120d

  • Type : 4 cylindres en ligne, turbo, diesel
  • Cylindrée : 1 995 cm3
  • Puissance : 190 ch à 4 000 tr/mn
  • Couple : 400 Nm à 1 750 tr/mn
  • Boîte de vitesses : Auto 8
  • Vitesse maxi : 231 km/h
  • Accélération 0 à 100 km/h : 7,3 s
  • Consommation mixte selon finition choisie : 4,9 l/100 km à 5,5 l/100 km
  • Rejets de CO2 selon finition choisie : 129 g/km à 144 g/km

Fiche technique 120d xDrive

  • Type : 4 cylindres en ligne, turbo, diesel
  • Cylindrée : 1 995 cm3
  • Puissance : 190 ch à 4 000 tr/mn
  • Couple : 400 Nm à 1 750 tr/mn
  • Boîte de vitesses : Auto 8
  • Vitesse maxi : 230 km/h
  • Accélération 0 à 100 km/h : 7 s
  • Consommation mixte selon finition choisie : 5,3 l/100 km à 5,8 l/100 km
  • Rejets de CO2 selon finition choisie : 138 g/km à 152 g/km

Caradisiac vous conseille.

En essence, le bloc trois cylindres de 118i de 136 ch pour son dynamisme sur route et ses bonnes prestations d’ensemble.

En diesel, le bloc 118d de 150 ch pour sa sobriété et ses reprises.

En savoir plus sur : Bmw Serie 1 F40

SPONSORISE

Actualité Bmw

Toute l'actualité

Commentaires (17)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

L'avant des dernières générations de BM est devenu moche. (à mon gout seulement)

Par

Aucune. Mieux vaux s'abstenir il me semble. Si on est piqué pour cette marque, il y a d'autres modèle de la marque bien plus intéressant sinon au pire il reste encore d'autres marques. Un ami qui roule en série 1 depuis 6 ans laisse tomber, trop de panne, la Deutsch Qualitat n'est plus ce qu'elle était.

Par

Absolument aucune trop moche !

Par

Quelle BMW Série 1 choisir ?

Le modèle précédent.

Par

En réponse à gignac31

Commentaire supprimé.

Techniquement les séries 3 décotent plus vite que les séries 1.

En général, on peut avoir une série 3 pour le prix d'une série 1 voir moins en occasion (typiquement 135i plus chère que 335i de la même année). (je ne parle même pas des séries 5 et 7 qui décotent vitesse lumière).

Par

BMW propose encore un SUV :ddr:

Mais qu'elle donne pas envie cette serie 1!!!

Par

Bof, non merci. Au delà de l'histoire propulsion / traction / 6 L dont pas mal se foutent, mettre autant dans une caisse à la ligne hésitante genre crossover mais pas trop, aux tics stylistiques de chez kia....faut vraiment pas trop réfléchir ou être fan boy borné.

Par

Et bien, ce n'est pas l'enthousiasme quand je lis les commentaires précédents !!

Bon, c'est vrai que je ne suis pas emballé non plus, principalement à cause de la ligne que je trouve très banale.

A part ça, reconnaissons lui au moins un agrément de conduite certain à cette série 1 (selon le journaliste) même avec les plus petits moteurs.

Et la qualité perçue a l'air très correcte voire bonne.

Le plus fort, c'est que je suis sûr qu'elle va bien se vendre quand même.

Par

BMW s'est arrangé pour que les mazouts soient "plus puissants" que leurs équivalents essence (hormis les deux "sportifs"). On ne se refait pas, hein. Et pas d'innovation moteur comme chez Mazda, pas d'hybride non plus. Va falloir qu'ils se bougent un peu le cul chez BM.

Par

En réponse à Gus76

Et bien, ce n'est pas l'enthousiasme quand je lis les commentaires précédents !!

Bon, c'est vrai que je ne suis pas emballé non plus, principalement à cause de la ligne que je trouve très banale.

A part ça, reconnaissons lui au moins un agrément de conduite certain à cette série 1 (selon le journaliste) même avec les plus petits moteurs.

Et la qualité perçue a l'air très correcte voire bonne.

Le plus fort, c'est que je suis sûr qu'elle va bien se vendre quand même.

"Le plus fort, c'est que je suis sûr qu'elle va bien se vendre quand même."

Normal, cette voiture, c'est le fruit d'une étude marketing. Le Big Mac se vend super bien. Maintenant je t'invite à faire une critique culinaire objective du Big Mac...

Quand les voitures sont le fruit d'une étude marketing elles se vendent toujours bien mais sont d'une banalité affligeante. A l'image de la dernière Audi A1 au final.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire