Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Sur route : prime au confort

Essai vidéo - Seat Tarraco : le troisième larron

Sous le capot du Tarraco, aucune surprise avec des moteurs bien connus chez Volkswagen : deux essence, les TSI 150 (BVM et 2 roues motrices) et 190 ch (DSG et 4 roues motrices) et deux diesels de puissance identique : TDI 150 ch (BVM, 2 roues motrices et DSG, 4 roues motrices) et TDI 190 ch (DSG et 4 roues motrices).

Fin 2020, Seat introduira une version hybride rechargeable forte de 210 ch, 400 Nm et surtout capable de parcourir 50 kilomètres en tout électrique.

Pour ce premier essai, nous avons choisi une version 7 places animée par le TDI 150 ch couplé à la boîte à double embrayage DSG7 et aux quatre roues motrices. Avec près de 1 800 kg sur la balance, cette motorisation représente le minimum vital. Il ne faut pas oublier que le Tarraco est fait pour transporter des bagages et des personnes. Les 340 Nm de couple disponibles entre 1 750 et 3 000 tr/min ne sont clairement pas de trop mais ce moteur ne se débrouille pas si mal finalement, même si on pourra regretter le manque de vivacité de la boîte DSG. Il ne faudra toutefois pas trop lui en demander pour autant, notamment une fois chargé. L’autre grief porte sur l’insonorisation perfectible. Le TDI 150 ch n’a jamais été un moteur silencieux et cette constatation est d’autant plus vraie sur le Tarraco où le 4 cylindres diesel se fait particulièrement entendre au ralenti mais également en charge que ce soit à bord du véhicule et encore plus à l’extérieur. La consommation sur notre essai réalisé en région montagneuse s’est approchée des 9 litres.

Essai vidéo - Seat Tarraco : le troisième larron

A la conduite, le Tarraco offre un comportement très proche du Tiguan Allspace et du Skoda Kodiaq avec une mise en avant du confort, ce qui est normal pour un véhicule à destination des familles. Dans ce cadre, il accomplit parfaitement sa tâche avec des mouvements de caisse bien maîtrisés et un amortissement tout à fait satisfaisant. Revers de la médaille, le dynamisme n’est pas son fort et ce malgré les affirmations des responsables de Seat, qui nous ont indiqué avoir mis l’accent sur ce point. Loin d’être flagrant d'autant plus qu’un Peugeot 5008 fait largement mieux en la matière. Le français demeure la référence sur la route en raison également d’un poids mieux contenu. Terminons par une petite précision : le Tarraco est disponible en transmission intégrale, ce qui n'est pas le cas du français.

Photos (23)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire