Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Toyota Yaris (2020) : la nouvelle génération arrive !

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

C'est mercredi 16 octobre à précisément 8h00 que vous pourrez découvrir sur Caradisiac en vidéo la quatrième génération de la Toyota Yaris. En attendant, on vous dit tout ce que l'on sait aujourd'hui sur ce modèle capital pour la marque japonaise par l'importance de ses chiffres de vente et avec lequel elle n'a pas droit à l'erreur dans une catégorie très concurrentielle.

Un prototype surpris au Nürburgring cet été.
Un prototype surpris au Nürburgring cet été.

La tâche s'annonce difficile pour Toyota au moment de dévoiler la nouvelle Yaris : comment remplacer un best-seller dont notre premier essai de la présente génération remonte maintenant à 2011 et dont nous avons repris depuis le volant deux fois, d'abord pour un premier restylage en 2014, puis un second en 2017 ? D’autant plus que, malgré les huit ans du modèle - une véritable éternité dans le monde de l'automobile -, elle continue d'être la meilleure vente de la marque et de loin, avec des chiffres qui ne semblent pas faiblir. Ainsi, depuis le début de l'année, la polyvalente japonaise reste le modèle étranger le plus écoulé de la catégorie en France, avec 30 220 immatriculations, devant la Volkswagen Polo pourtant entièrement renouvelée en 2017. Rien que le mois dernier, 3 384 modèles ont trouvé preneur dans l'Hexagone, plaçant la Yaris à la douzième place des meilleures ventes toutes catégories confondues.

Toyota Yaris (2020) : la nouvelle génération arrive !
Toyota Yaris (2020) : la nouvelle génération arrive !
Toyota Yaris (2020) : la nouvelle génération arrive !

La Toyota Yaris de troisième génération à sa sortie en 2011 puis restylée en 2014 et 2017.

Mais ce n'est pas dans ce seul tableau que la Yaris domine, c'est aussi le leader incontesté des hybrides non rechargeables. Et pour cause, c'est non seulement la seule polyvalente à double motorisation essence/électrique du marché actuellement mais aussi la moins chère de ce que l'on fait dans le domaine, avec des tarifs affichés aujourd'hui à partir de 20 350 €. Mieux encore, la consommation officielle de cette version dont nous avons pris le volant pour la première fois en 2012, est de 3,5 l/100 km en mixte et ses 79 g/km de CO2 annoncés selon le cycle NEDC, ce qui reste aujourd'hui des chiffres spectaculairement bas, même une fois passé à la nouvelle moulinette WLTP qui ajoute respectivement un décilitre et 5 g/km seulement. Représentant un peu moins de la moitié des ventes françaises aujourd'hui, deux autres motorisations essence sont aussi proposées, un petit 3 cylindres 1.0 VVT-i de 72 ch et un plus puissant 4 cylindres 1.5 VVT-i de 111 ch que nous avons essayé en 2017.

Enfin des concurrentes hybrides !

Cependant, du haut de son Olympe, la japonaise ne peut pas se reposer sur ses lauriers : la concurrence hybride arrive enfin. Il y a, d'un côté, la Honda Jazz Hybrid qui, après un abandon de cette version incompréhensible en 2012, va faire son grand retour européen en 2020 avec la nouvelle génération du modèle qui va être présentée à la fin du mois au Salon de Tokyo. On n'a que très peu d'informations techniques pour l'instant, mais elle reprendra une configuration similaire à celle du CR-V iMMD, avec deux moteurs électriques permettant de se passer de transmission conventionnelle et venant épauler une partie thermique qui devrait être un 4 cylindres 1.5. Sur certains marchés, elle sera aussi disponible avec un 3 cylindres 1.0 turbo mais pas sur le Vieux Continent.

Plus féroce encore comme rivale, surtout en France, la nouvelle Renault Clio, en plus de sa gamme de moteurs exclusivement thermiques allant à terme de 65 à 130 ch, deviendra en 2020 la première full hybride au losange. L'E-Tech, c'est son nom, sera dotée d'un 4 cylindres 1.6 et d'une boîte de vitesses d'origine Nissan, ainsi que, à l'instar de la Honda, de deux moteurs électriques, l'un servant de moteur de traction et le second d'alternodémarreur, le tout étant alimenté par une batterie lithium ion de 1,2 kWh et développant un total de 130 ch.

Peugeot de son côté a choisi la voie 100 % électrique pour sa nouvelle 208 mais ses versions thermiques, comme la PureTech 100 que nous avons essayée au lancement du modèle, se montrent déjà très convaincantes.

Parmi les rivales de la nouvelle Yaris, la Renault Clio 5 sera bientôt disponible en version hybride E-Tech tandis que seules les versions thermiques de la 208 concurrenceront la japonaise, Peugeot ayant fait le choix du 100 % électrique pour sa e-208.
Parmi les rivales de la nouvelle Yaris, la Renault Clio 5 sera bientôt disponible en version hybride E-Tech tandis que seules les versions thermiques de la 208 concurrenceront la japonaise, Peugeot ayant fait le choix du 100 % électrique pour sa e-208.

Dans quels domaines la Toyota Yaris doit-elle s'améliorer ?

Trois reproches peuvent être faits à la présente génération de Toyota Yaris : un faible rapport encombrement/habitabilité, avec seulement 279 litres de volume de chargement et des places à l'arrière à l'espace limitée pour une voiture tutoyant les 4 mètres de longueur, certains plastiques durs à l'apparence peu qualitative dans l'habitacle et une position de conduite loin d'être optimale, avec un siège à l'assise très haute et un réglage du volant manquant d'amplitude verticale.

Même si la fiche technique de la Toyota Yaris hybride en vente aujourd'hui reste tout à fait compétitive aujourd'hui d'un point de vue émissions et consommations, on peut évidemment s'attendre à une nouvelle génération encore plus efficiente, avec une batterie à la capacité supérieure au 0,936 kWh offert actuellement, ce qui devrait autoriser des phases plus longues en 100 % électrique. Mais on espère surtout une amélioration des performances pour augmenter sa polyvalence, les 11,8 s pour le 0 à 100 km/h la limitant aujourd'hui avant tout à une utilisation urbaine et périurbaine dont ses futures concurrentes ont l'air de s'affranchir.

Que sait-on aujourd'hui de cette nouvelle Yaris ?

Quasiment rien. Toyota a pour l'instant juste communiqué sur le fait qu'elle étrennera une nouvelle plateforme de la génération TGNA, la GA-B, qui prendra place sous la GA-C utilisée notamment sur le C-HR et la Corolla. Largeur et empattement sont modulables ce qui ne permet pas d'en déduire une progression des dimensions et donc de l'habitabilité mais la marque japonaise assure déjà que la position du volant sera optimisée et l'assise abaissée, ce qui fait partie des griefs à l'encontre de la Yaris actuelle.

La nouvelle plateforme TGNA GA-B dont profitera la nouvelle Toyota Yaris
La nouvelle plateforme TGNA GA-B dont profitera la nouvelle Toyota Yaris

Enfin, un prototype aperçu cet été en plein test sur le circuit du Nürburgring permet de découvrir ses proportions ainsi que quelques détails esthétiques et surtout d'apprendre qu'est prévue une descendante de la GRMN, la version sportive qui nous avait surpris par sa radicalité lors de son essai.

 Pour le reste, il faudra encore patienter quelques jours pour tout connaître de la Toyota Yaris 2020. Rendez-vous mercredi 16 octobre à 8h00 sur Caradisiac !

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (145)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

j'ai peur niveau design...:beuh:

Par

Je suis sûr qu'elle sera magnifique :love:

En plus équipé du moteur hybride le plus confortable et fiable du marché :rs:

Bon par contre évitez le commentaire de Toyotahybridequigueule, il va encore nous dire d'aller chez dacia :fresh:

Par

En réponse à Enzodesign

Je suis sûr qu'elle sera magnifique :love:

En plus équipé du moteur hybride le plus confortable et fiable du marché :rs:

Bon par contre évitez le commentaire de Toyotahybridequigueule, il va encore nous dire d'aller chez dacia :fresh:

T'inquiète, il ne va pas tarder, le boulet mytho ! :-)

Par

Ce sera une Mazda 2 rebadgée comme aux U.S...

Par

Si le prix de la Jazz n'est pas délirant, si la jazz conserve son habitabilité, alors la Yaris risque de faire pâle figure. Elle ne sera plus sans concurrence. Il est même envisageable de voir le Jazz attaquer les modèles de base de la Corolla.

Par

Ce qui compte sur ces petites citadines, c'est le prix.

S'ils gardent la vieille version genre 206+ ou clio campus avec le moteur hybride qui date de la prius 2, à un prix plancher en finition de base à 15000 €, je suis sur que cela se vendrait bien.

Je dis cela car je vois dans mon entourage, de plus en plus de femmes à revenu modeste qui s'achètent des yaris hybrides d'occasion.

Par

Voiture agréable en ville, en dehors c'est l'opposé. Godasse de plomb a laisser à la maison. Souhaitons que cette boîte de vitesse soit remisée pour le nouveau modèle.

Par

En réponse à Fenyr

Ce sera une Mazda 2 rebadgée comme aux U.S...

Non, pas du tout, la marché US - Canada reste marginal dans ce segment, Toyota a fait le choix du maquillage sur une Mazda 2 pour l'avantage d'un assemblage au sein de l'ALENA (Mexique) a la place de l'import depuis la France.

Par

THQG est attendu !:coolfuck::coolfuck:

Par

En espérant qu’elle soit enfin affublée d’un ensemble bloc hybride/boîte auto décent, et d’une insonorisation correcte:roll:

Car c’est un vrai désastre sur l’actuelle:roll:

Mais bon, il ne faut rien espérer de cette marque depuis qu’elle s’est lancée dans une optique de réduction des coûts :roll:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire