Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Les SUV : pour tous les goûts

SUV, break, monospace, ludospace, minivan : quelle voiture pour la famille ?

Le marché des SUV est tellement vaste qu'il offre aux familles une très grande variété de choix. Il existe 3 catégories : les urbains, les compacts et les familiaux qui proposent jusqu'à 7 places. Nous avons sélectionné les modèles offrant un très bon rapport prix/prestations dans chacune de ces catégories.

Les SUV urbains

 

Citroën C3 Aircross (à partir de 18 200 €) : modulable et abordable

Ce qui peut plaire aux familles : la banquette arrière coulissante, pratique pour augmenter le volume de coffre.
Ce qui peut plaire aux familles : la banquette arrière coulissante, pratique pour augmenter le volume de coffre.

Le SUV de Citroën se place parmi les meilleurs élèves de sa catégorie dans le domaine des aspects pratiques. Son premier atout c’est son excellent rapport habitabilité/encombrement, ce qui signifie que les passagers ont de l’espace aux places arrière. De plus, ils disposent d’une banquette arrière coulissante sur 15 cm qui permet de privilégier, à loisir, le volume de coffre ou le confort des passagers. Elle est en plus scindable, fait assez rare sur le marché, ce qui autorise davantage de configurations. Les dossiers de la banquette arrière sont rabattables selon le schéma 40/20/40 et permettent une fois escamotés de dégager un volume maximum de 1 289 litres, pas mal ! Vous pouvez aussi charger des objets très longs (jusqu’à 2, 40 m) en rabattant le dossier du siège avant droit, ce que peu de concurrents proposent. Les rangements dans l’habitacle du Citroën C3 Aircross sont nombreux et l’atmosphère, est ludique ce qui peut plaire aux enfants.

Lire notre essai du Citroën C3 Aircross

Ford Puma (à partir de 22 900 €) : le plus sportif

Ce qui peut plaire aux familles : le rangement additionnel de 80 litres pour transporter des objets salissants.
Ce qui peut plaire aux familles : le rangement additionnel de 80 litres pour transporter des objets salissants.

Lorsque la marque a développé son nouveau Puma, elle a pris en compte les contraintes familiales. Premièrement le SUV de Ford propose un bon rapport habitabilité/encombrement. La banquette arrière peut accueillir deux adultes avec un niveau de confort acceptable. On peut chipoter sur la largeur de l’assise et la garde au toit mais pour deux enfants, il suffit amplement à la tâche. Ensuite, son volume de coffre se place dans la moyenne haute du marché avec 402 litres de base pour les versions à hybridation légère et 456 litres sur les versions classiques. Mais surtout il se démarque par la présence de nombreuses astuces qui devraient plaire aux familles. Comme sa « Mega Box ». Il s’agit d’un logement additionnel de 80 litres, totalement lavable, placé sous le plancher de coffre. En contrepartie vous devrez vous passer de roue de secours… Les sièges et la banquette arrière sont dehoussables ce qui peut s’avérer pratique lorsque l’on a des enfants. Enfin il propose de nombreux rangements et la plage arrière est solidaire du hayon. Plus besoin de l’ôter pour charger des objets encombrants tels qu’une poussette.

Lire notre essai du Ford Puma

Renault Captur (à partir de 18 600 €) : le leader de sa catégorie

Ce qui peut plaire aux familles : son volume coffre, le plus grand de la catégorie.
Ce qui peut plaire aux familles : son volume coffre, le plus grand de la catégorie.

Le nouveau Renault Captur a fait progresser ses prestations d’hôte de manière significative. Premièrement, il offre un peu plus d’espace à ses passagers mais surtout il hisse son volume de coffre au sommet de la catégorie avec 536 litres de base. Lui aussi propose une banquette arrière coulissante mais celle-ci est monobloc et plutôt lourde à manipuler. Ici, la modularité est un peu plus basique avec des dossiers de sièges rabattables 60/40 et un plancher à deux étages. La surface n’est pas parfaitement plane mais le volume maxi de 1 275 litres offre pas mal de perspectives. De plus, les portières arrière offrent une grande amplitude ce qui rend l’accès plus facile tout comme la mise en place d’un siège bébé. En dehors de son très bon rapport prix/équipement, l’argument massue du nouveau Captur qui peut plaire aux familles, c’est son niveau de sécurité très poussé pour la catégorie. Il est l’un des rares à proposer la surveillance des angles morts, l’alerte de franchissement de ligne avec aide au maintien dans la voie, une caméra 360° ou la détection des véhicules en marche arrière et l’assistant de parking.

Lire notre essai du Renault Captur

Volkswagen T-Cross (à partir de 20 620 €) : une valeur sûre

Ce qui peut plaire aux familles : les places arrières vastes et la banquette arrière coulissante.
Ce qui peut plaire aux familles : les places arrières vastes et la banquette arrière coulissante.

Le Volkswagen T-Cross est l’un des plus compacts de la catégorie. Si vous résidez en ville et que le stationnement vous est compté, le SUV allemand répondra présent. En effet, aussi accueillant soit-il, ce T-Cross est d’une taille des plus raisonnable. L’espace à bord est impressionnant aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. De plus, il offre de série une banquette arrière coulissante qui permet de faire varier son volume de coffre. De base, ce dernier atteint 455 litres, un très bon score dans la catégorie. Une fois la banquette rabattue, le T-Cross cube 1 281 litres. Les rangements sont vastes à l’image des énormes bacs de portières ou du logement situé au-dessus de la planche de bord. Il faudra toutefois investir un plus gros capital que la concurrence et se familiariser avec un intérieur sombre à la limite de l’austérité.

Lire notre essai du Volkswagen T-Cross

Les SUV Compacts

 

Citroën C5 Aircross (à partir de 24 700 €) : le SUV aux gènes de monospace

Ce qui peut plaire aux familles : les 3 sièges arrière indépendants.
Ce qui peut plaire aux familles : les 3 sièges arrière indépendants.

Citroën est un constructeur qui met la famille au centre de ses préoccupations et le cahier des charges du C5 Aircross a bien pris en compte ce facteur. Il est l’un des rares de sa catégorie à proposer 3 sièges arrière indépendants, coulissants et inclinables, ce qui signifie la possibilité de fixer 3 sièges bébés aux places arrière. L’assise des sièges est moelleuse et l’une des plus confortables du marché. En revanche, l’espace aux jambes s’avère tout juste correct pour des adultes ou de grands ados.Il dispose également d’un grand coffre (de 580 à 1 630 litres) et de très nombreux rangements. Cela vaut également pour ses jumeaux techniques que sont les Peugeot 3008 et Opel GrandLand X.

Lire notre essai du Citroën C5 Aircross

Volkswagen Tiguan (à partir de 33 165 €) : la référence

Ce qui peut plaire aux familles : l'espace aux places arrière et le coffre XXL.
Ce qui peut plaire aux familles : l'espace aux places arrière et le coffre XXL.

Le SUV allemand fait figure de valeur refuge sur le marché. Sa supériorité se traduit par une habitabilité très bonne dans tous les domaines, que ce soit pour l’espace aux jambes, la garde au toit ou la largeur habitable. Ensuite son volume de coffre est XXL avec 615 litres de base. Il enfonce le clou avec un seuil de chargement plus bas et des nombreux rangements intérieurs. Puis enfin, le Tiguan se démarque par sa très grande variété de motorisations et l’avantage de pouvoir bénéficier d’une transmission intégrale ce qui peut répondre aux exigences d’une famille vivant en montagne par exemple. Ses jumeaux techniques, les Seat Ateca et Skoda Karoq présentent à quelques différences près les mêmes caractéristiques.

Lire notre essai du Volkswagen Tiguan

Les SUV 7 places

Peugeot 5008 (à partir de 28 450 €) : le leader

Ce qui peut plaire aux familles : les 7 places, 3 sièges arrières indépendants et la possibilité d'enlever les deux sièges additionnels.
Ce qui peut plaire aux familles : les 7 places, 3 sièges arrières indépendants et la possibilité d'enlever les deux sièges additionnels.

Le SUV français est l’un des rares modèles invaincus dans les comparatifs réalisés sur Caradisiac. En effet, il propose plus de place à l’arrière que la concurrence dans une longueur plus contenue (4,64 m). En prime, il s’illustre par la présence de 3 sièges arrière indépendants coulissants et aux dossiers inclinables. L’absence de tunnel de transmission à bord du 5008, exclusivement vendu en traction, améliore également l’espace à vivre à l’arrière. Ses volumes de coffre, en fonction des différentes configurations sont dans la fourchette haute de la catégorie allant de 166 litres en 7 places, 780 litres en 5 places et 1 940 litres en 2 places. Cerise sur le gâteau, les deux sièges supplémentaires sont entièrement extractibles.

Lire notre essai du Peugeot 5008

Skoda Kodiaq (à partir de 28 740 €) : le surdoué

Ce qui peut plaire aux familles : le coffre XXL, l'espace aux jambes record et les très nombreuses astuces de rangements.
Ce qui peut plaire aux familles : le coffre XXL, l'espace aux jambes record et les très nombreuses astuces de rangements.

Le SUV tchèque est réputé pour être un sacré client auprès des familles. Ses places arrière sont XXL tout comme son coffre qui propose 720 litres en configuration 5 places. Passer de 5 à 7, une spécialité maîtrisée par le Kodiaq, s’effectue en un clin d’œil et rabattre les deux places supplémentaires peut s’effectuer depuis le coffre pour obtenir un plancher plat et une longueur de chargement de plus de 2 mètres. De manière générale, tout est bien pensé pour faciliter la vie au quotidien comme par exemple la banquette coulissante de la seconde rangée, scindable en 60/40, dont les dossiers sont inclinables, livrée de série. De plus, le Kodiaq peut toujours compter sur ses solutions « Simply Clever » chères à la marque comme un gratte-vitre niché dans la trappe à carburant, des petites poubelles embarquées ou encore des parapluies intégrés dans les portières. Toujours au rayon des points forts, il propose une transmission intégrale, ce qui renforce sa polyvalence au même titre que ses jumeaux techniques, les Volkswagen Tiguan Allspace et Seat Tarraco.

Lire notre essai du Skoda Kodiaq

Honda CR-V (à partir de 30 760 €) : méconnu mais compétent

Ce qui peut plaire aux familles : la possibilité d'avoir 7 places en option et l'espace généreux aux places arrière.
Ce qui peut plaire aux familles : la possibilité d'avoir 7 places en option et l'espace généreux aux places arrière.

En Europe il n’a pas la notoriété des Peugeot 5008 ou Skoda Kodiaq, pourtant au nombre de ventes globales, il les écrase littéralement ! Le japonais est un SUV mondial qui a bâti sa notoriété sur sa robustesse mais aussi grâce à ses bonnes prestations familiales. A l’arrière, le CR-V accueille ses passagers dans de très bonnes conditions. Les mensurations en hausse de cette nouvelle génération profitent à l’espace aux jambes et offrent une meilleure largeur aux coudes pour permettre d’y être parfaitement à l’aise; Vous pourrez aussi profiter de points de chargement USB ainsi que de nombreux rangements. Le CR-V permet d'embarquer 7 personnes. En effet, deux strapontins (indisponibles sur la version hybride) prennent place dans le coffre. Dans cette configuration, le second rang devient coulissant (sur 15 cm) pour permettre un accès plus facile et surtout dégager davantage d’espace aux deux derniers occupants dont la taille ne devra pas excéder 1,70 m. Le CR-V possède toujours une soute confortable de 561 litres (en version 5 places) depuis laquelle il est possible de rabattre les sièges et obtenir un volume total de 1 756 litres. Il reste indéniablement l’un des SUV les plus habitables et modulables du marché. Notez qu’il est aussi disponible en hybride, mais exclusivement en 5 places. 

Lire notre essai du Honda CR-V

Portfolio (6 photos)

En savoir plus sur : Monospace

SPONSORISE

Actualité Monospace

Avis Monospace

Avis Bmw Serie 2 F45 Active Tourer(F45) ACTIVE TOURER 218D BUSINESS (2015)

Par tylme le 31 Mars 2020 à 13h46

Lire l'avis»
Avis Ford C-max 2II 1.0 ECOBOOST 125 S&S EDITION (2015)

Par mimichke le 28 Mars 2020 à 13h49

Lire l'avis»

Toute l'actualité

Commentaires (103)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

SUV :love:

Par

En réponse à Ajneda

SUV :love:

Moi pour ma part, je préfère un joli cabriolé ou un coupé mais une ancienne avec une superbe ligne me déplairait pas du tout.

Par

Les SUV sont une escroqueries en terme de véhicule familiale.

.

Par contre les ludospaces sont justes imbattables, pour qui ne peut assumer le cout

ou l'encombrement exterieur des Minivans voir des derniers gros monospaces .

.

EN terme de conduite (à rythme sage de pere de famille du moins) de confort

et meme d'equipements pour les meilleure versions, ils n'ont pas grand chose à envier aux auto classiques.

Mieux , souvent ils apportent des capacités tout chemins suivant les versions meilleures que les SUV

avec des aspect pratiques (modularité , volume de rangement , accessibilité avec portes coulissantes...)

qui sont sans equivalents.. sauf sur les minivans evidemment mais à un tout autre prix d'achat et d'usage.

.

Par

En réponse à Meukow

Moi pour ma part, je préfère un joli cabriolé ou un coupé mais une ancienne avec une superbe ligne me déplairait pas du tout.

Pour moi ce sera plutôt un beau coupet ou un mignon cabriolé

Par

et le Scenic oublié dans la catégorie des monospaces (+ aussi espace), quand on veut faire un article exhaustif, pourquoi ne pas inclure ce modèle, inventeur des monospaces compacts et qui a beucoup d'avantages dont une ligen originale! Vous contribuez à l'oubli des monospaces:bah:

Par

Ah un detail en passant.

Famille de 5 avec la plupart des break classique ca peut etre tres illusoire.

Je rapelle que pour la plupart de ces vehicules la place centrale arriere

est symbolique et totalement inadaptée à l'installation d'un rehausseur ou d'un siege bébé.

Par

En réponse à

Ils sont confinés comme nous et sortent des marroniers. Ça se comprend. Ils devraient faire comme le blogauto et sortir des articles sur les designers, ingenieurs, marques defuntes etc.

Par

En réponse à nous75again

Ah un detail en passant.

Famille de 5 avec la plupart des break classique ca peut etre tres illusoire.

Je rapelle que pour la plupart de ces vehicules la place centrale arriere

est symbolique et totalement inadaptée à l'installation d'un rehausseur ou d'un siege bébé.

On était à 5 dans la BX (on en a eu deux), pas de sièges bébés à l'epoque.

Par

En réponse à Fouesnant

On était à 5 dans la BX (on en a eu deux), pas de sièges bébés à l'epoque.

Avec ou sans siege bébé,

l'habitabilité de la BX break comme berline

serait encore aujourd'hui excelente comparé

à ce qui se vend de nos jours avec un encombrement proche...

.

Sans meme parler des possibilités qu'apportait la suspension hydro.

Par

En réponse à Fouesnant

On était à 5 dans la BX (on en a eu deux), pas de sièges bébés à l'epoque.

Oui enfin à l'époque la sécurité dès passagers, on s'en cognait pour rester poli.

Les enfants à l'arrière sans ceinture qui pouvaient se tenir debout ou qui dormait allongés sur la banquette arrière, en cas d'accident ça devait pas être beau à voir...:bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire