Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Peugeot 508 : tous ses secrets - Vidéo en live du salon de Genève 2018

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, , mis à jour

Il était grand temps pour la 508, révélée en 2011, de tirer sa révérence.  Pour son remplacement après 7 ans de bons et loyaux services, Peugeot est reparti d’une feuille blanche. Caradisac vous la présente en détail ci-dessous, en direct du salon de Genève.

Peugeot 508 : tous ses secrets - Vidéo en live du salon de Genève 2018

Le direct depuis le salon de Genève 2018

 Vidéo tournée en direct du salon de Genève le 6 mars 2018, vous en visionnez un replay.

La signature lumineuse à l'avant est pour le moins impressionnante. Elle dessine comme des dents sur la proue de la 508. Un poil aggressif.
La signature lumineuse à l'avant est pour le moins impressionnante. Elle dessine comme des dents sur la proue de la 508. Un poil aggressif.
La planche de bord, inspirée du concept Exalt, est résolument moderne. Et de bonne qualité au niveau des matériaux. L'instrumentation est numérique.
La planche de bord, inspirée du concept Exalt, est résolument moderne. Et de bonne qualité au niveau des matériaux. L'instrumentation est numérique.

 

Le volume de la soute est en baisse (485 litre au lieu de 505), mais le hayon apporte plus de praticité qu'une malle de coffre.
Le volume de la soute est en baisse (485 litre au lieu de 505), mais le hayon apporte plus de praticité qu'une malle de coffre.
De 3/4 arrière, on comprends bien que l'on est passé d'une berline 3 volumes un coupé 5 portes. La ligne de toit est fuyante. Comme sur Audi A5 Sportback !
De 3/4 arrière, on comprends bien que l'on est passé d'une berline 3 volumes un coupé 5 portes. La ligne de toit est fuyante. Comme sur Audi A5 Sportback !

 

Sous le capot des moteurs essence 1.6 Puretech de 180 et 225 ch. En diesel, ce sera 130, 160 ou 180 ch. Seul le 1.5 BlueHDI 130 sera en boîte mécanique. Tous les autres moteurs se dotent de la BVA EAT8.
Sous le capot des moteurs essence 1.6 Puretech de 180 et 225 ch. En diesel, ce sera 130, 160 ou 180 ch. Seul le 1.5 BlueHDI 130 sera en boîte mécanique. Tous les autres moteurs se dotent de la BVA EAT8.
Il ne sert à rien, concrètement. Mais au milieu du stand Peugeot trône un lion monumental. Presque 5 m de haut et 12 de long. Peugeot cherche à attirer l'attention, c'est réussi, aussi bien avec cette sculpture qu'avec sa 508.
Il ne sert à rien, concrètement. Mais au milieu du stand Peugeot trône un lion monumental. Presque 5 m de haut et 12 de long. Peugeot cherche à attirer l'attention, c'est réussi, aussi bien avec cette sculpture qu'avec sa 508.

 

Plus de photos en direct du stand Peugeot du salon de Genève 2018 dans le portfolio.

 

J'aime

Le monogramme 508 apposé sur le bout du capot de la nouvelle 508. Un clin d'oeil appuyé aux anciennes production de la marque.
Le monogramme 508 apposé sur le bout du capot de la nouvelle 508. Un clin d'oeil appuyé aux anciennes production de la marque.

Je n'aime pas

L'accès aux places arrière est malaisé. C'est la rançon de la ligne de coupé. Heureusement, une fois assis, c'est mieux.
L'accès aux places arrière est malaisé. C'est la rançon de la ligne de coupé. Heureusement, une fois assis, c'est mieux.

 

L'instant Caradisiac : a star is born*

Oui, une star est née. Vu l'engouement autour de la voiture, le monde sur le stand Peugeot, le pied de grue qu'il a fallu faire ne serait-ce que pour pénétrer à l'intérieur de cette nouveauté, il est impensable que nouvelle berline du lion ne fasse pas parler d'elle, et ne connaisse le succès, au moins relatif, par rapport à l'ancienne. Et croyez-moi, ce n'est pourtant pas mon habitude d'être aussi dithyrambique : cette lionne sort ses griffes. La version de lancement, limitée à 500 exemplaires et commandable dès aujourd'hui, est affichée à partir de 48 750 €. Avec un équipement plus que complet. C'est conséquent certes, mais le ticket d'entrée sera plus proche des 25 000 €.

*une étoile est née

 

Ci-dessous, l'article et la vidéo complets, publiés par Olivier Pagès le 22 février.

Salon de Genève 2018 - Peugeot 508 : tous les secrets de la nouvelle berline du Lion

Avec quatre voitures dans le Top 10 des meilleures ventes France 2017, pas de doute, Peugeot est en pleine forme actuellement. La citadine 208 et le SUV 3008 occupent respectivement les 2 et 3 places, suivis de près par le crossover urbain 2008 et un peu plus loin par la compacte 308 fraîchement restylée. Tout va donc bien pour le Lion qui surfe notamment sur l’énorme succès du 3008,  lequel progresse de 667 % en 2017.

Mais il n’y a pas que les SUV dans la vie et Peugeot le sait bien. Avec la nouvelle 508, le constructeur français revient aujourd’hui sur un segment des familiales en pleine crise. Ainsi, entre 2005 et 2014, les ventes européennes ont chuté de plus de 50 % en passant de 1 400 000 à 600 000 exemplaires. Depuis deux ans, cette courbe s’inverse en raison des berlines-coupés qui attirent de plus en plus de clients mais également de la confirmation de la main-mise des marques allemandes sur le segment. Ainsi, les modèles les plus vendus dans la catégorie sont la BMW Série 3, la Mercedes Classe C, l’Audi A4 puis la Skoda Octavia et la Volkswagen Passat. En France, la situation est différente car ce sont une nouvelle fois les constructeurs nationaux qui dominent. La Renault Talisman est en tête devant la Peugeot 508, la Mercedes Classe C, la Volkswagen Passat et l’Audi A4. Il faut toutefois prendre en compte que la majorité de ces véhicules sont achetés par des professionnels (taxis, VTC, chefs d’entreprise ou commerciaux), pour lesquels la valeur résidentielle est primordiale.

Malgré une situation complexe, Peugeot n’abandonne pas, bien au contraire, et revient aux affaires avec un modèle totalement nouveau. Comme l’affirme Bernard Hesse, chef projet marque : « finie la berline tricorps à papa, comme peuvent la dessiner tous les enfants à l’école ». Il fallait un design novateur et cela passe tout d’abord par des lignes inédites qui s’inspirent clairement de celles des Audi A5 Sportback, BMW Série 4 Gran Coupé et Volkswagen Arteon.

« Les gens doivent se retourner sur son passage »

Sous ce profil plus ramassé se cache une berline-coupé.
Sous ce profil plus ramassé se cache une berline-coupé.

La première mission des designers a consisté à travailler pendant 1 an et demi sur la morphologie de cette nouvelle 508. Le but : concevoir un modèle différent, statutaire et élégant. Le résultat est donc une berline au profil de Fastback - comprenez par là de berline-coupé avec une chute de toit prononcée et des vitres sans encadrement. Toutefois, contrairement à beaucoup de ses rivales, la nouvelle 508 abandonne le coffre, lui préférant un hayon. L’autre changement réside dans les dimensions, avec une diminution de la longueur de 9 cm. La nouvelle 508 mesurera donc 4,75 m mais conservera des porte-à-faux avant et arrière conséquents.

Une nouvelle signature visuelle fait son apparition.
Une nouvelle signature visuelle fait son apparition.
Le retour du chiffre sur le capot.
Le retour du chiffre sur le capot.
Les vitres sans encadrement, une spécificité des berlines-coupés
Les vitres sans encadrement, une spécificité des berlines-coupés

Dans le détail, on remarque tout de suite la nouvelle signature visuelle avec des feux de jour positionnés verticalement qui ceinturent la face avant. Une grande première qui ne sera malheureusement de série que sur les finitions hautes (GT Line et GT). La calandre verticale est entourée de projecteurs en retrait tandis que le capot en aluminium est protégé par une zone en plastique. Les plus observateurs auront pour leur part notée le retour du numéro sur le capot comme à l’époque des 504 et 604. Globalement réussie, cette nouvelle 508 dégage une impression de dynamisme. L’arrière est plus sujet à critiques. Les feux sont positionnés sous un masque fumé qui rend l’ensemble sombre quand la teinte de la carrosserie est foncée. Un constat qui n’est plus d’actualité avec une peinture claire.  Les griffes qui ornent depuis plusieurs années les modèles du Lion apparaissent quand les feux s’allument.

La planche de bord du concept Exalt devient réalité

Une planche de bord horizontale marquée des aérateurs très fins. Le numérique occupe une place de plus en plus prépondérante.
Une planche de bord horizontale marquée des aérateurs très fins. Le numérique occupe une place de plus en plus prépondérante.

En avril 2014, Peugeot dévoilait à l’occasion du salon de Pékin l’Exalt, un concept qui donnait des pistes sur une future berline de la marque française. Saluée pour ses lignes extérieures mais également pour son habitacle, la firme sochalienne continue d’innover en matière de planche de bord en proposant une nouvelle génération de son i-cockpit. On retrouve donc les standards de cette architecture avec une instrumentation haute, un petit volant à double méplat et un écran multimédia tourné vers le conducteur mais disposant de touches de raccourci de type piano. Le numérique prend une part grandissante comme en atteste la taille des écrans : 12 pouces face au conducteur (8 en entrée de gamme) et 10 pouces pour le multimédia. Contrairement aux 3008 et 5008, le dessin est très horizontal, très étiré avec des aérateurs très fins. Tout l’inverse de la console centrale imposante. L’ensemble donne toutefois une touche statutaire.

Un coffre plus petit mais plus pratique.
Un coffre plus petit mais plus pratique.
L'habitabilité arrière est préservée.
L'habitabilité arrière est préservée.

Avec la diminution de la longueur, on aurait pu craindre une altération de l’habitabilité. Or ce n’est pas le cas. L’espace aux jambes est dans la bonne moyenne de la catégorie. La chute de pavillon n’est pas un obstacle à la bonne garde au toit. Attention toutefois à l'impression d’enfermement que certains passagers peuvent ressentir, impression qui n’est pas spécifique à cette 508 mais à toutes les berlines-coupés. Le coffre dispose d’un volume de 485 litres, soit 30 litres de moins que la première génération mais celui-ci devrait se montrer plus pratique car il s’agit désormais d’un hayon et non plus d’un coffre.

Question équipement, la 508 se mettra au goût du jour avec au programme, suivant les finitions, les sièges massants, l’éclairage Full LED, le régulateur de vitesse adaptatif avec aide au maintien dans la voie, le système de parking 100 % automatique, la caméra de recul, etc. Elle pourra aussi adopter certaines technologies comme la vision nocturne, imitant en cela la DS 7 Crossback.

Une voiture neuve après 3 ans d’utilisation

L’autre axe de développement a été la qualité avec un objectif clair : faire de la nouvelle 508 l’une des meilleures de sa catégorie avec bien évidemment l’ambition de séduire les clients très exigeants de ce segment, mais surtout les loueurs et professionnels qui vont représenter la majorité des ventes. Une volonté symbolisée par l’affirmation que la 508 doit être comme neuve après 3 ans d’utilisation. En termes de prestance et qualité, une 508 en finition Allure devra faire aussi bien qu’une Volkswagen Passat tandis que les versions supérieures (GT Line et GT) devront égaler certaines Audi A4 et Mercedes Classe C.

Peugeot 508 : tous ses secrets - Vidéo en live du salon de Genève 2018

Pour relever ce défi, Peugeot a mis en place un protocole spécifique. Cela commence dès la conception et la mise au point avec comme souvent une part de plus en plus importante du numérique. Les tests grandeur nature sont aussi essentiels, avec un examen poussé des modèles produits à l’occasion des différentes phases d’élaboration du modèle. De plus, une fois l’assemblage fini,  un opérateur met en moyenne 3 jours pour inspecter une voiture, tant en statique (affleurement de carrosserie, peinture, bruits, etc) qu’en dynamique. Les exemplaires testés subissent des séquences de vieillissement accéléré en effectuant 45 000 km- soit l’équivalent de 60 000 km réalisés par un conducteur normal - sur des bancs avec prise en compte des variations climatiques mais également sur les nombreuses pistes des centres de mise au point PSA. Le groupe a également instauré une flotte captive avec pas moins de 1 000 conducteurs professionnels ou non, dont des collaborateurs chargés de tester un panel de 200 véhicules.

Peugeot 508 : tous ses secrets - Vidéo en live du salon de Genève 2018

La fabrication effectuée sur le site de Mulhouse a été l’occasion pour Peugeot de moderniser son outil de production afin, là aussi, d’améliorer la qualité. Pour la première fois, la firme a eu recours au soudocollage, une technique qui consiste à ajouter de la colle entre deux points de soudure. Au total, pas moins de 24 mètres de colle sont posés sur chaque véhicule dans le but de réduire les bruits et d’augmenter la rigidité de la caisse. Cette démarche s’accompagne d’une formation de tous les ouvriers qui interviennent sur la chaîne afin de les sensibiliser aux attentes des clients Premium.

Une version hybride en 2019

Conçue à partir de la plate-forme EMP2 (celle de la 308 ou 3008 par exemple), cette nouvelle 508 sera animée en essence par le 1.6 Puretech décliné en deux puissances, 180 et 225 ch, uniquement associé à la boîte automatique EAT8. En diesel, 3 motorisations : 130 ch (boîte mécanique ou EAT8), 160 et 180 ch exclusivement en EAT8. Il faudra attendre le 3 trimestre 2019 pour voir débarquer une version hybride rechargeable. Il s’agit du Puretech 225 ch couplé à un moteur essence qui permettra de rouler jusqu’à 60 km en tout électrique sans pénaliser le volume de chargement puisque les batteries seront situées sous l’habitacle.

Les productions récentes du lion (308, 3008 et 5008) ont été saluées pour l’efficacité de leur liaison au sol mêlant parfaitement confort et dynamisme. La nouvelle 508 ne devrait pas déroger à cette règle. Elle a fait l’objet d’une cure d’amaigrissement grâce à l’utilisation de la nouvelle plate-forme  EMP2 mais aussi d’un hayon en composite. Résultat : - 70 kg sur la balance. Par ailleurs, elle sera le premier modèle de la marque à hériter de l’essieu arrière multibras déjà vu sur la DS 7 Crossback, mais également d’un amortissement piloté avec 3 modes de fonctionnement.

Peugeot 508 : tous ses secrets - Vidéo en live du salon de Genève 2018

 La commercialisation interviendra au 3e trimestre 2018. La version SW (break) sera dévoilée à l’occasion du Mondial de Paris en octobre.

Portfolio (32 photos)

En savoir plus sur : Peugeot 508 (2e Generation)

Commentaires (753)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je préfère la version sans ses LED à l'avant qui s'étire mais j'ai hâte de voir la version Hybride :bien:

Par

L'effort est à saluer et la voiture à l'aire très prometteuse. Au moins ça change de la version actuelle ennuyeuse au possible.

Par

Aussi sur la boîte Auto il est impossible de la mettre en N sauf si voulez changer de levier de vitesse tout les mois en faisant la manip. Super PSA :bien:

Par

Jolie auto, elegante.

Tout à fait dans la culture Peugeot,

à part peut etre pour le hayon... et c'est amusant que l'habituelle defenseur de cet ouvrant le laisse tomber (Renault) quand Peugeot le reprend

Par

Superbe !!!

Et en voyant la vidéo mêmes les clignotants sont magnifiques y'a pas d'excuse pour pas les mettre:lol:

En version GT c'est une bonne idée de mettre une calandre à point même si ça fait penser à mercedes.

En tout cas les références de cette voiture sont bonnes.

Le num de modèle sur la calandre pour faire référence aux anciennes Peugeot c'est vraiment le détail qui tue !:bien:

Par

Je suis plutôt pro-allemandes.

Mais là je dois avouer qu'elle met une ENORME claque à la Passat, et j'irai même plus loin en disant qu'à première vue un potentiel acheteur d'A4 a de quoi se poser quelques questions !

C'est l'élégance d'une Arteon pour moins cher qu'une Passat.

J'ai vraiment hâte de voir la nouvelle 208. La nouvelle Polo a fait un net bond en avant mais là on a de quoi sévèrement flipper si la nouvelle lionne suit la même progression que cette 508 !

Par

Et ce poste de conduite, ce volant... Je suis fan ! :love:

Par

Et bien elle est bien dégueux cette fasse avant. Le design des phares avant n'est vraiment pas travaillé. Dommage, l'idée d'une berline coupé était bonne. 2019 la version hybride. J'espère que se sera avec 2 niveau de puissance (dont le 300ch). J'espère me tromper, mais je pense qu'elle ne va pas faire un énorme succès chez Peugeot.

Par

Une tuerie, vivement Genève :love:

Par

On ne pourra pas lui reprocher de manquer de personnalité. (Sans faire preuve de mauvaise foi.)

L'avant est particulièrement réussie. :bien:

L'arrière plus conventionnel mais il est reconnaissable facilement grâce à sa signature "griffes" lumineuse.

Le hayon est pratique.

Néanmoins, certains petit détails comme le défilement des clignotants, une sellerie crocodile comme chez DS (Ou du moins un peu plus de classe au niveau des fauteuils), voir une possibilité d'option deux places électrique et massant à l'arrière avec séparation centrale cachant un petit bac réfrigéré pourrait être sympa.

Quid de l'ambiance lumineuse de nuit ?

J'espère qu'au niveau du son, ils auront des propositions de haute qualité.

C'est avec ce genre de petits détails qu'on accède au Premium.

Évidemment la fiabilité doit être également optimale.

Le 1.6 THP 225cv est suffisant pour offrir un bel agrément de conduite. (Et couplé à l'EAT8 ça devrait parfaitement coller à ce type de voiture.)

Si la version hybride est bien réussi, les 300 chevaux devrait en faire une excellente routière, performante et sobre à l'usage.

Bref! Les constructeurs français sont dynamiques et sa me fait plaisir. :smile:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire