Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Sur la route – Confort et impressions de conduite en ville, sur routes et autoroutes en Volvo XC40

Essai longue durée - 3 000 km en Volvo XC40 : un titre de voiture de l'année mérité?

Comme c’est devenu une habitude, notre point de départ sera près de la Tour Eiffel en début de matinée. Une fois les derniers points abordés et les derniers réglages effectués, nous voilà partis direction Brème en Allemagne pour notre première étape. Comme la plupart du temps, je n’utilise pas la navigation embarquée mais l’application Waze, plus fiable pour éviter les embouteillages. Je connecte donc mon iPhone et la première déception. La duplication d’Apple Carplay ne se fait que sur la moitié inférieure de l’écran. Skoda, qui n’est pourtant pas un constructeur premium, le fait pourtant sur l’intégralité de l’écran de son Kamiq par exemple. Apparemment, Volvo n’a pas payé les bons droits à Apple.  Durant la première heure nécessaire pour sortir de Paris et emprunter l’A1, nous continuons à nous familiariser mais aussi à paramétrer notre XC40. Rapidement, je me rend compte que le fonctionnement de l’écran multimédia, qui fonctionne comme une tablette tactile avec la possibilité de faire glisser les écrans de droite à gauche et inversement, est un peu complexe. Celui consacré aux aides à la conduite est rempli de fonctions et même la page d’accueil qui remonte quatre fonctions (ex : radio, navigation, téléphone, etc) s’avère peu ergonomique.

Mon XC40 est un T3, c’est-à-dire qu’il est propulsé par un trois cylindres essence turbo qui développe 163 ch. Dans cette carburation, il s’agit de la plus petite motorisation. Dès les premiers tours de roues, on reconnaît cette architecture avec une sonorité particulière, une tonicité sur les bas régimes mais aussi quelques vibrations. En ville, ce moteur se montre donc tout à fait à son aise. Les premiers kilomètres sur autoroute permettent également de constater qu’il s'en sort correctement sur ce terrain, du moins en France et en Belgique. Dès que nous arrivons en Allemagne, les choses se gâtent.

De la pluie, des travaux, la traversée de l'Allemagne a été particulièrement éprouvante.
De la pluie, des travaux, la traversée de l'Allemagne a été particulièrement éprouvante.

La pluie apparaît et ce sont très rapidement des trombes d’eau que nous devons supporter. Un scénario identique à celui que nous avions déjà connu lors d’un précédent roadtrip en République Tchèque.

Après une nuit bienvenue à Brême, départ le deuxième jour vers Copenhague. Suite de l'autoroute allemande. La pluie ayant disparu, mes collègues profitent dès que possible de l’absence de limitation de vitesse. Chose possible pour moi également,  mais le T3 n'apprécie guère ce genre d’exercice, comme me le prouvent la sonorité qui devient très présente, mais surtout la consommation  qui grimpe significativement avec une moyenne dépassant les 8,5 l/100 km en raison notamment du poids conséquent du XC40 ( + de 1 500 kg). De quoi refréner mes ardeurs. Heureusement pour moi, cette « petite séance de torture » se termine en entrant au Danemark. Avant de quitter l’Allemagne, nous nous empressons de tester la conduite semi-autonome de niveau 2 que propose le XC40 grâce à son régulateur de vitesse adaptatif et son aide au maintien dans la voie. Un dispositif particulièrement efficace, qui gère l’accélération, le freinage et le maintien dans la voie. Il conserve également les distances de sécurité avec les véhicules qui précèdent mais cela demande que le conducteur pose régulièrement ses mains sur le volant. Dernière image que nous garderons en tête de ces deux premiers jours : la traversée du port d’Hambourg avec ses immenses porte-conteneurs. Tout simplement impressionnant.   

"La liaison du Grand Belt" est l'un des premiers ouvrages qui permet de rejoindre le Danemark à la Suède.
"La liaison du Grand Belt" est l'un des premiers ouvrages qui permet de rejoindre le Danemark à la Suède.

Le Danemark est connu bien évidemment pour sa petite sirène mais également pour ses gigantesques ponts qui permettent de rallier la Suède. Le premier dénommé « la liaison du Grand Belt » mesure 18 kilomètres de long et relie les deux plus grandes îles du Danemark que sont Seeland et Fionie. C’est avec seulement 2 petits degrés au thermomètre mais surtout un fort vent froid que nous prenons le temps de faire une pause. Dans ces conditions, le ressenti est tout simplement glacial. Nous entamons cette traversée, impressionnante, d’autant plus que nous constatons une prise au vent latérale conséquente.

Essai longue durée - 3 000 km en Volvo XC40 : un titre de voiture de l'année mérité?
Essai longue durée - 3 000 km en Volvo XC40 : un titre de voiture de l'année mérité?

Petit arrêt à Copenhague, une ville charmante avec des faux airs d'Amsterdam en raison de ses canaux et de ses nombreux vélos.

Après nous être allégés de près de 40 € pour le péage, arrivée et nuit à Copenhague, magnifique ville que je vous conseille de visiter avec quelques points de ressemblance avec Amsterdam.

Troisième jour et enfin nous entrons en Suède par un autre ouvrage hors du commun : le pont d’Øresund, qui permet de rejoindre Malmö, possède l'un des plus longs tabliers suspendus par haubans au monde avec 490 m de long. Une structure exceptionnelle, comme le prix de son péage s’élevant à 50 € pour les 7 kilomètres parcourus.  Avant d’aller à Stockholm, petite halte à Malmö, patrie de Zlatan Ibrahimovic, plus grand joueur de football suédois et dont Alexandre Bataille est un grand fan. À cette occasion, nous pratiquons enfin le réseau secondaire. Dans ces conditions de départementales, le XC40 s’avère nettement plus à son aise. Son confort est très bon avec une insonorisation, des sièges et un amortissement de tout premier plan et ce malgré les jantes 19 pouces qui équipent notre modèle d’essai. Pas question toutefois de battre des records de vitesse puisqu’il y a en Suède autant de radars que de sapins. Et dire que l’on se plaint en France…

Un lac, un lever de soleil. Il ne manque rien.
Un lac, un lever de soleil. Il ne manque rien.

Pour se consoler, nous passons une nuit à Eksjo, village bordé de nombreux lacs dont la partie historique est entièrement en bois. Le lendemain matin, nous admirons un magnifique lever de soleil...

Eksjo et son village en bois recouvert du rouge typique de la Suède, issu des mines de Falaü.
Eksjo et son village en bois recouvert du rouge typique de la Suède, issu des mines de Falaü.

Après cette étape et une autre dans la capitale suédoise, cap encore plus au Nord pour ce 5e jour, histoire de découvrir des paysages toujours plus typiques de la région. C’est justement dans la région de Leksand que nous trouvons notre bonheur après une halte à Falaü, ville où est fabriqué le rouge qui recouvre toutes les façades des maisons suédoises. Cette région est le cadre parfait pour faire des plans vidéos et notamment du drone.

Les routes enneigées et verglacées ne sont pale terrain de jeu favori d'une deux roues motrices.
Les routes enneigées et verglacées ne sont pale terrain de jeu favori d'une deux roues motrices.

Ces routes enneigées et verglacées sont magnifiques, mais quand vous conduisez un véhicule deux roues motrices, on se sent forcément moins à l’aise que ses amis pourvus de quatre roues motrices. Ainsi, malgré nos pneus hiver, les glissades sont nombreuses. C’est surtout dans ces conditions que l’on prend conscience du bienfait des nombreuses aides à la conduite présentes sur ce XC40, qui font de lui le véhicule le plus sûr de sa catégorie. Après 500 kilomètres parcourus sur les départementales à des allures oscillant entre 80 et 100 km/h suivant les endroits, la consommation diminue progressivement pour se stabiliser à une moyenne de 8 l/100 km. Un bilan pas extraordinaire mais mieux qu’au début de notre voyage. Cette consommation reste toutefois la plus important de tous les véhicules engagés dans ce roadtrip. Rien toutefois de bien surprenant pour un trois cylindres essence sur un SUV. Un défaut que nous avions déjà relevé sur notre essai de ce moteur.

Suite du voyage avec un passage obligé à Trollhattan, ancien fief de Saab où nous visitons le musée de l’autre marque suédoise aujourd’hui disparue. Enfin, nous touchons au but de notre voyage, en arrivant à Göteborg chez Volvo. Pendant deux jours, nous allons ainsi explorer tout l'univers de la marque au travers de son musée, son usine, etc.

Nous voilà enfin à destination à Göteborg devant le musée Volvo.
Nous voilà enfin à destination à Göteborg devant le musée Volvo.

Portfolio (34 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (53)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je ne comprends pas comment on peu concevoir des carrosseries générant une visibilité aussi faible : ceinture de caisse très élevée, hauteur des vitrages très faible et un énorme décrochage en guide de custode à l'arrière... Certes, il y a les caméras, mais ce n'est pas le top niveau sécurité (manœuvre su un parking, par exemple).

Par

Volvo, la marque qui allie classe, sécurité, qualité, qui sort un peu des ordinaires premium allemands et qui dispose en plus d'un capital sympathie énorme (je connais personne qui déteste Volvo). Bref le choix de la raison pour un produit de très bonne facture

Par

N'importe qu'elle voiture peut traverser l'Europe meme en 2 cv !

Par

Donc si je comprend bien il n’a rien d’extraordinaire et ni la qualité ni le contenu de la présentation ne sont luxueux.

Ce qui est drôle c’est le journaliste qui nous dit que c’est premium.

Donc c’est premium mais c’est pas premium !

Ce serait bien des essais non sponsorisé...

Par

En réponse à trackos

Donc si je comprend bien il n’a rien d’extraordinaire et ni la qualité ni le contenu de la présentation ne sont luxueux.

Ce qui est drôle c’est le journaliste qui nous dit que c’est premium.

Donc c’est premium mais c’est pas premium !

Ce serait bien des essais non sponsorisé...

Si si, c'est du prémium. Mais juste au niveau du prix.

Pour le reste, c'est du généraliste.

Par

Aucune élégance,

Aucune classe ni à l’extérieur et encore moins à l'intérieur,

Aucune praticité,

Visibilité réduite, c'est cela aussi la sécurité!!!

Peu importe la marque, cette voiture ne mérite pas son trophée!!!

A oublier et vite....

PS: on en voit que très très peu!!!

Par

par contre toujours cette conso gourmande

Par

Plutôt une bonne voiture bien construite, plaisante à conduire, confortable, pas luxueuse malgré son prix et très gloutonne. Pour la France, avec le malus à digérer, c'est un véhicule à éviter ...

Par

En réponse à CrushBCT

Volvo, la marque qui allie classe, sécurité, qualité, qui sort un peu des ordinaires premium allemands et qui dispose en plus d'un capital sympathie énorme (je connais personne qui déteste Volvo). Bref le choix de la raison pour un produit de très bonne facture

Pourtant y'en a plein, des Volvo haters. Si si j'te jure, les mecs qui ont percuté un Volvo lors d'un accident. :D

Par

En réponse à trackos

Donc si je comprend bien il n’a rien d’extraordinaire et ni la qualité ni le contenu de la présentation ne sont luxueux.

Ce qui est drôle c’est le journaliste qui nous dit que c’est premium.

Donc c’est premium mais c’est pas premium !

Ce serait bien des essais non sponsorisé...

Généralement tu remarqueras que la notion de premium s'attache plutôt à une forme d'image de marque ou de prétention que réellement de qualité.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire