Plus gourmands, moins performants et plus chers que les berlines : à quoi servent les SUV ?

Berline, break, monospace : ces dernières décennies, les modes automobiles se suivent sans se rassembler mais semblent toujours répondre à des besoins objectifs, comme la recherche d'espace à bord supplémentaire ou d'un plus grand volume de coffre. Mais le nouveau phénomène à quatre roues de ce début du 21e siècle semble échapper à cette logique, au point de devoir poser cette question : à quoi sert un SUV ?

Les SUV continuent de grignoter des parts de marché : ils ont représenté 38 % des ventes de voitures neuves en France en 2019, soit une progression de 2 % par rapport à 2018. Et c'est une courbe d'augmentation constante puisque leur part de marché était de 19 % en 2013, de 13 % en 2011 et de 5 % en 2008. Mais la répartition n'est pas homogène dans l'Hexagone : les deux villes où ils rencontrent le plus de succès sont Paris avec 46 % suivie de Lyon avec 40 % tandis qu'au niveau des départements, c'est à nouveau la capitale qui l'emporte suivie des Hauts-de-Seine avec 44 %.

Sur quels critères repose un tel succès avec une progression si fulgurante ? Représentent-ils un véritable progrès par rapport à la berline traditionnelle ou est-ce un simple effet de mode semblant cependant s'éterniser ? Pour le déterminer, nous avons passé en revue les modèles de SUV les plus vendus du marché français en les comparant, à motorisation et niveau de finition identiques, à leurs équivalents au sein de leur marque, quand ils existent, sur des critères objectifs comme consommation, tarifs, performances, dynamisme, habitabilité, volume de coffre et aptitudes en dehors du bitume. Et comme le titre peut le laisser penser, on ne peut pas dire que le bilan est très positif.

Modèles analysés

 

 

 

Commentaires (357)

En savoir plus sur : Peugeot 208 (2e Generation)